MARC EISENBERG «NE ROMPONS PAS LA CHAINE DE SOLIDARITÉ»

Placeholder

Product Description

La réussite en Israël des juifs de France, pour laquelle Qualita se bat depuis sa création, se heurte parfois à des accidents de la vie qui privent des milliers de familles de ressources financières suffisantes. C’est pour elles que Marc Eisenberg, président de l’organisation, a de nouveau lancé une campagne de dons, le 21 février 2021, à quelques jours de Pourim.

Charles Benguigui : Pourquoi avoir lancé Israël Tsedaka by Qualita, l’an dernier en mars 2020 ?

Marc Eisenberg : A l’heure où le monde entier ferme ses frontières, l’Etat d’Israël est le seul à continuer d’investir dans l’intégration des nouveaux immigrants.
Pourtant nous avions identifié, avec nos partenaires municipaux et du ministère des Affaires sociales, que plus de 1000 familles francophones se trouvent ici dans une situation de précarité.
Des familles qui, fraîchement arrivées dans le pays et sans la maîtrise de la langue, ne savent pas vers qui se tourner pour demander de l’aide. Un remboursement maladie qui n’arrive pas, un litige avec un propriétaire qui s’envenime, ou bien encore une séparation, un licenciement…
Des situations dont on pourrait se relever avec un réseau social et un moral solides, mais
qui peuvent être amplifiées dans un pays
dont on ne maîtrise pas encore bien le fonctionnement.

C.B. : La campagne de 2020 a permis de collecter 6 320 000 shekels. Comment cet argent a-t-il été utilisé ?

M. E. : Effectivement, la mobilisation dans tout Israël, mais aussi en France, a été exceptionnelle et je tiens à remercier tous les donateurs des plus petits aux plus grands, qui ont « matché » et doublé les sommes obtenues lors de la journée de dons. Je remercie également les dizaines d’associations, institutions, municipalités, fondations, qui se sont associées à cette opération. Grâce à cette collecte, nous avons pu aider 900 familles, c’est-à-dire près de 5000 personnes, en remettant des bons alimentaires de 500 shekels en moyenne par mois et pour une période de 12 mois. Nous avons pu également aider des soldats francophones isolés, soutenir des opérations pour des enfants ou lors des fêtes juives. Cette opération solidaire a été possible grâce aux relais des nombreuses associations de terrain dans les villes, les services sociaux des mairies, ceux de Jérusalem, Netanya et Ashdod en particulier, et aussi grâce aux bénévoles. Nous avons également travaillé main dans la main avec le Consulat Général de France pour aider les familles plus particu-lièrement touchées par le Covid.

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements