Lieberman se venge sur les enfants des orthodoxes

Placeholder

Product Description

Dans la société orthodoxe, personne n’attend rien d’Avigdor Lieberman , mais que dire de Bennett et Lapid, qui avaient promis qu’il n’y aurait pas d’atteinte économique dirigée contre les orthodoxes ?
Il n’y a pas d’idéologie : Lieberman cherche à frapper leur point faible. Des milliers de familles et d’enfants vont basculer dans la précarité et passeront sous le seuil de pauvreté, parce que, tout simplement, sortir travailler n’est déjà plus rentable. Le ministre des Finances, Avigdor Lieberman, a décidé que sa première décision serait un décret économique à l’encontre du public orthodoxe, ce qui présage une atteinte portée à quelque 18 000 familles, soit le décret des crèches. A présent, chaque ménage dont le mari ne travaille pas ou ne suit pas une formation, n’aura pas droit à la réduction impliquée par le niveau de revenus pour les crèches. Nous reviendrons sur la signification économique et sociale de la décision du ministre des Finances. Mais tout d’abord, il convient de se focaliser sur le Premier Ministre, Naphtali Bennett et son suppléant, Yaïr Lapid. La veille de la formation du gouvernement, les orthodoxes (le public, et non pas leurs représentants), ont fortement craint les décrets économiques. Naphtali Bennett et Yaïr Lapid ont lancé un appel au calme. Le Premier ministre s’était adressé dans un entretien à Amit Segal : « Lieberman a donné sa parole, il n’y aura pas d’atteinte dirigée contre les orthodoxes».
Or, moins d’un mois après la formation du gouvernement, il s’avère qu’Avigdor Lieberman, ministre de l’économie, n’a que faire de Naphtali Bennett. Sans même l’informer, il a publié un avis sans équivoque, qui consiste en un premier coup dur contre la population orthodoxe. Lieberman vient de prouver une fois encore que Bennett n’a aucune autorité sur tout ce qui est lié à l’économie, et que le patron, c’est lui. Personne ne se mêlera de ce qu’il fait.
A présent que tout le monde a compris que Lieberman n’est pas moins Premier Ministre que Bennett, même s’il n’en détient pas le titre, on peut comprendre les craintes des partis religieux face à une intervention grossière dans les sujets de religion et d’Etat, et à la violation du statuquo. Les orthodoxes soutiennent, vraisemblablement avec raison, qu’en dépit du droit de veto de Bennett concernant les affaires de religion et d’Etat, personne ne lui demandera ce qu’il compte faire, car il optera pour son maintien sur son fauteuil de Premier Ministre pour éviter la dissolution du gouvernement.
En réalité, je n’ai aucune attente de Lieberman. Il n’a pas caché son intention de jeter les orthodoxes avec une brouette dans une décharge. Mes critiques s’adressent à Naphtali Bennett et Yaïr Lapid. Ils se sont tous deux engagés à empêcher toute atteinte contre le secteur orthodoxe. Mais à l’heure de vérité, ils ont montré qu’ils ne se font aucun souci pour eux. Ceux qui pensent que la manœuvre de Lieberman aurait pour objectif de faire céder les partis orthodoxes afin qu’ils rejoignent le gouvernement, sont dans l’erreur. Ce nouveau décret les en éloigne davantage, et c’est apparemment l’intérêt de Bennett, qui a déclaré qu’il ne voulait pas que les orthodoxes y siègent.
Cette décision du ministère des Finances poussera la moitié des femmes orthodoxes à quitter leur travail, pour la simple raison qu’en moyenne, les familles religieuses ont deux enfants à la crèche. Le dommage est évalué à quelque 4 000 shekels. Le salaire moyen, pour une femme orthodoxe, est de 7 000 shekels. il n’y a aucune raison d’aller travailler des jours entiers pour un peu plus de 2 000 shekels. Lieberman détruit ceux qui ont mis des années à se construire. Il est plus facile d’endommager que de réparer.
Si Lieberman avait voulu réduire les dépenses du ministère, il aurait aussi diminué les subventions énormes destinées à la Communauté des Etats indépendants, sans parler des cinq milliards de shekels annuels qu’a réussi à soutirer le député Mansour Abbas. Lieberman a voulu frapper le ventre mou du secteur orthodoxe, et il y est parvenu. Il a également prouvé sa main-mise sur le gouvernement et l’assouvissement d’une vengeance contre les religieux. Ce faisant, il poussera d’autres milliers de familles sous le seuil de pauvreté. Mais qui ça intéresse ?
Quelqu’un a entendu la ministre de l’Economie ?
Le ministre des Affaires sociales ?
Tous craignent Bennett et préfèrent se taire.

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements