La Bouffée délirante de la Cour de Cassation

Placeholder

Product Description

L’arrêt du 14 avril 2021 de la Cour de Cassation chargée de se prononcer sur l’assassinat antisémite de Sarah Halimi et qui confirme le jugement de la Cour d’Appel est tombé comme un couperet sur la France en général et la communauté juive en particulier. L’hospita-lisation psychiatrique n’est pas remise en cause ; ordonnée par la justice au motif qu’il a ”été pris d’une bouffée délirante aigue au moment des faits sous l’emprise de drogue”’ Le caractère antisémite non plus Quelle contradiction fatale à la justice car si l’auteur a commis un crime antisémite c’est qu’il l’a choisi en toute conscience. Kobili Traoré cet assassin de Sarah Halimi islamiste : antijuif d’origine malienne alors âgé de 27 ans, repris de justice ne sera jamais jugé pour le crime odieux qu’il a commis. Depuis le début de ce meurtre, observant tous les actes de procédure manqués je pressentais que cette affaire allait ”foirer”.
Je reste convaincu que Kobalii Traoré a prémédité son acte. Lui qui n’allait jamais à la mosquée salafiste il s’y est rendu avant de commettre son forfait. Il a toujours été lucide quand il a choisi sa voisine, la seule femme juive de l’immeuble rue Vaucouleurs à Paris 11ème quand cette nuit du 3 au 4 avril 2017 il escalade le balcon pour rentrer chez Sarah quand quand il la tire brutalement de son lit, quand il la torture en criant” Je vais te faire payer ”Allah Akhbar ”’ je vais tuer le Sheitan”. Les voisins l’ont clairement entendu. Lucide encore quand il cantile des versets du Coran ; accroupi sur son tapis de prière, entre deux scènes de torture.Conscient et malin il l’a toujours été quand il prévient qu’une femme veut se suicider, avant de la défénestrer vivante, le corps meurtri. Pourtant Sarah n’aurait jamais dû mourir. Ni les riverains ni les 18 policiers présents surarmés ne sont intervenus pour la tirer des griffes du barbare. Ils sont pourtant en situation légale de flagrant délit. D’ordinaire un policier même hors service est prompt à sauver une vie au détriment de la sienne. Les réponses écrites que m’ont faites le Garde des Sceaux, le Ministre de l’Intérieur le Préfet de Police et le Premier Ministre sont identiques ; elles considèrent que les forces d’intervention se sont bien conduites.
Dès le début de l’instruction j’ai pressenti que ce crime resterait impuni. La juge d’instruction a éconduit le premier avocat désigné maître Buchinger, avocat pénaliste réputé. Elle a refusé que les associations de lutte contre l’antisémitisme (BNVCA LICRA etc) se constituent partie civile Elle a refusé de procéder à une reconstitution comme c’est ce qui se pratique dans toute affaire criminelle. Elle a refusé de traiter des tortures et actes de barbarie. Elle a refusé la VÉRITÉ. Pour moi elle porte la responsabilité de cette erreur judiciaire, de ce désastre, de ce fiasco.
Rappelons qu’il a fallu une réquisition du Procureur de la République Mr François Molins le 17 juin 2019 pour qu’elle admette le caractère antisémite de cette assassinat.
Quelle incohérence, le crime est antisémite; mais l’assassin est inconscient. Quelle absurdité que la Cour n’a pas voulu distinguer.
Oui, c’est un assassinat car je prétends que Traoré a prémédité son acte. J’ai personnellement demandé par écrit au Procureur de la République ainsi qu’aux différents. Gardes des Sceaux qui se sont succédés, que la juge d’instruction soit dessaisie du dossier, soit récusée. Ils auraient pu le faire soit en lui offrant une promotion soit en décrétant sa mutation. Aujourd’hui, le chef de l’État déclare qu’il faut changer la loi. N’est ce pas trop tard L’assassinat de Sarah Halimi restera comme une cicatrice ouverte, une injure faite à la Nation et à tous les juifs et cette loi ne sera pas rétroactive. Cet assassin qui n’a jamais été malade mental, coule des jours tranquilles dans un hôpital où son état ne nécessite aucun traitement.
Les assassinats antisémites de Sarah Halimi, Mireille Knoll, Sebastien Sellam, les enfants Sandler et Monsonégo de l’école juive de Toulouse l’agression de la famile Roger Pinto, démontrent que les juifs aujourd’hui sont agressés au plus près de leur domicile sinon dans leur propre demeure, ou dans les magasins qu’ils fréquentent comme Hypercacher à Paris ou Naouri à Sarcelles. La peur s’est installée et plusieurs personnes isolées requierent notre aide pour les faire changer d’adresse. Ce que l’on appelle la Alya intérieure est de nature a précéder un départ massif des juifs de France, malgré eux, notamment vers Israël à condition que cet État mette en place des structures de nature à faciliter et favoriser l’installation des Olim de France.

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements