Interview exclusive du grand Rabbin de Tsfat le Rav Chmouel Eliahou Chlita

Placeholder

Product Description

TERRORISME

C. B : Je voudrais revenir pour commencer sur l’actualité difficile de cette année passée en Israël et en priorité sur l’attaque terroriste que vous avez subi, vous et Yossef Harakdan à bord de votre voiture civile. Qu’avez-vous ressenti à ce moment-là, que pense le Rav de telles attaques et comment peut-on les traiter ?

Rav Chmouel Eliahou : À ce moment-là, nous n’avons pas ressenti de peur. Ni moi ni Yossef Harakdan qui m’accompagnait dans la voiture. A mon grand bonheur ces pierres qui ont été lancées et qui ont cassé la vitre avant droite de la voiture, ne nous a pas touchés, mais c’était une grande chance car au même endroit des personnes ont précédemment été touchées.
A ma grande joie, la police a attrapé les lanceurs de pierres mais hélas les ont relâchés, car dans le monde « le non-sens » est que les Arabes devraient être pris en pitié, ce qui est à mon avis la stupidité du système, car c’est ainsi qu’ils s’habituent à l’irresponsabilité et vivre une vie d’oisiveté et de dégénérescence. Au moins pour certains d’entre eux. Tous ces lanceurs de pierres devraient être poursuivis et expulsés de la Terre d’Israël. Quiconque jette des pierres devrait se retrouver à Gaza ou n’importe où dans le monde mais certainement pas en Terre d’Israël et encore moins à Jérusalem, qui est la ville de la paix.

CORONA

C. B : Nous avons eu une année très difficile avec le Corona, de nombreux malades, de nombreuses personnes décédées, de nombreuses personnes qui ont perdu leurs moyens de subsistance, etc… Malgré cela nous étions sûrs que nous avions passé cette période tragique et pourtant tout revient avec cette quatrième vague qui nous fait parfois penser, que nous allons rester comme ça jusqu’à la fin de notre vie ou pouvons-nous croire que nous nous en sortirons un jour prochain Rav ?

Rav C. E : Il n’y a aucun doute que le monde entier est mis à l’épreuve par cette terrible épidémie. Certains dirigeants n’ont pas étudié en profondeur les conséquences à l’inverse des dirigeants Israéliens qui ont étudié en détail la situation et ont su prévoir et agir de manière responsable. De même les habitants n’ont pas suivi les « diseurs de ragots » et ont fait preuve de maturité en allant se faire vacciner, c’est une des raisons pour laquelle nous avons pu éviter beaucoup de catastrophes. Je suis fier de vivre dans l’État d’Israël. Il faut savoir que les pays arabes qui nous entourent ont préféré ignorer le problème et ne pas dire à leurs citoyens les vrais chiffres. Leurs citoyens ne se sont pas faits vaccinés !!! Ils n’ont pas non plus respecté les règles de précaution, le résultat est un effondrement majeur dans tous les pays qui nous entourent, surtout au Liban. La Syrie, la Libye, l’Algérie, la Tunisie, le Yémen et le Soudan sont également en crise, et bien que nous ne soyons pas heureux du malheur des autres, mais quand il s’agit d’un ennemi qui veut nous exterminer il y a une sorte de soulagement pour les citoyens Israéliens, de se sentir moins menacés par ses ennemis qui s’affaiblissent …

OPÉRATION MILITAIRE
“SHOMER HAHOMOT”

C. B : Il y a quelques mois, l’opération SHOMER HAHOMOT « Gardien des Murailles » a éclaté à la suite de plus de 5000 tirs de roquettes sur Israël et en particulier sur notre capitale éternelle « Jérusalem »précisément le jour de la fête Yom Yeroushalaim. Rav Chmouel Eliahou quelle est votre opinion sur toute la question de Gaza, ses habitants et y a-t-il une solution à cela ?

Rav C. E : Cette opération nous a prouvé ce que nous savions, les Arabes veulent nous éliminer mais ne le peuvent pas, mais nous, nous le pouvons, mais nous ne le voulons pas à cause de la moralité ou de l’excès de moralité. Cette opération a aussi considérablement accéléré la fuite des résidents de Gaza vers l’Europe. Cette opération n’a apporté aucun résultat, seulement la destruction de maisons et la fuite de nombreux jeunes de la bande de Gaza, c’est environ 10 000 chaque mois et c’est une très bonne nouvelle aussi. Dans quelques années tous les jeunes Gazaouis seront en Europe et Gaza ne sera qu’une maison de retraite.

LE NOUVEAU GOUVERNEMENT D’ISRAËL

C. B : Nous avons tous vu le plus grand exercice frauduleux de l’histoire de l’État d’Israël réalisé par Naftali Bennett qui a vendu tous ses électeurs et ses valeurs pour former un gouvernement avec des partisans supporters du terrorisme et des partis de gauche radicale. Que pense le Rav de ce gouvernement et que faut-il faire pour qu’il tombe au plus vite ?

Rav C. E : Je partage pleinement les critiques à l’égard de Naftali Bennett pour les raisons que vous avez énoncées, très cher Chmouel Charles Benguigui dans votre question. Mais heureusement, il y a sur l’état d’Israël une bénédiction particulière qui nous protège, même lorsqu’il y a un mauvais gouvernement.
En fin de compte, l’État d’Israël a connu une croissance économique deux fois plus forte par an pendant ces 20 dernières années. Il est militairement plus fort que la plupart des pays du monde et certainement plus que nos ennemis. Donc même si j’ai une critique du comportement de ce nouveau « gouverne-
ment », je pense que c’est bien mieux que l’exil.

DÉCRETS FISCAUX LIEBERMAN ET ABBAS

C.B : Nous assistons effectivement à de nombreux nouveaux décrets concernant l’économie de l’État d’Israël. Et l’un des décrets les plus difficiles est l’abolition de l’aide au paiement des jardins d’enfants pour les étudiants des Kolel. Cela blesse bien sûr toute personne religieuse qui veut étudier la Torah. Et cela, bien sûr, s’ajoute aux nombreuses autres choses que nous devrons payer beaucoup plus cher aujourd’hui ! Quelle est l’opinion du Rav sur le décret de Lieberman ?

Rav C.E : Le nombre d’étudiants dans l’État d’Israël a été multiplié par mille. Le Rabbin Rosental (zatzoukal) qui était le président du tribunal Rabbinique de Haïfa m’avait raconté qu’à la création de l’État, il n’y avait en Israël que 100 étudiants en Torah alors qu’aujourd’hui, il y a plus de 100 000. La promesse Divine sur la conservation de l’état est bien plus puissante que toutes les volontés de Lieberman et d’autres qui étaient avant lui.
Le monde de la Torah, les yeshivot, le Talmud Torah et les cours préparatoires Sionistes et Haredis ont eu lieu avant Lieberman et auront lieu de nombreuses années après lui. De plus Il ne faut pas trop s’inquiéter pour ces secteurs économiques et d’autres. Enfin, ce n’est pas comme autrefois en Russie où il était strictement interdit d’étudier la Torah. Ici, en Israël, il est permis d’étudier la Torah en obtenant même une bourse de l’état pour cela. Ce que Lieberman a fait, c’est baisser le montant des aides. Mais néanmoins, il faut garder toute proportion, il n’y a pas de décret du destin. Il y a ici une pression politique qui va bientôt disparaître.

ALYA DE FRANCE

C.B : Récemment, il y a eu une autre alya de France, mais malheureusement il y a beaucoup plus de juifs qui restent encore en France. Nous serions heureux de recevoir dans nos colonnes l’appel du grand Rabbin de Tsfat pour que tous les Juifs de France immigrent bientôt chez eux, en Eretz Israël.

Rav C. E : Dans chaque bénédiction du Birkat Hamazon, nous disons que la Terre d’Israël est une bonne et vaste terre de bonté. En effet dans toutes les Parachiot du livre de Devarim , Moche Rabbénou répète des dizaines de fois que la Terre d’Israël est une bonne terre. Et vraiment, quand nous avons une si bonne terre et qu’à chaque instant où tu y vis, tu y appliques la mitzwa d’y vivre, alors pourquoi ne pas immigrer en Terre d’Israël ?
Une terre dont la Torah atteint des niveaux supérieurs à tout autre endroit dans le monde.
C.B : Puis-je me permettre très cher Rav Chmouel Eliahou pour terminer cette interview de vous demander de bénir toutes les lectrices et les lecteurs de Futé Magazine ainsi que tous les juifs du monde entier qui nous suivent, en cette veille des fêtes de Tichri, afin de recevoir de meilleurs décrets et de réconfort pour cette nouvelle année 5782 avec l’aide d’Hachem ?

Rav C.E : Nous avons déjà mentionné que nous sommes à une époque où tous les pays arabes s’effondrent les uns après les autres. Il y a 30 ans, la monarchie russe s’effondrait. Il y a 76 ans, l’Allemagne nazie s’effondrait avec tous ses alliés en Europe et aussi en France. Il y a 105 ans le royaume tyrannique du tsar de Russie s’effondrait de même que celui du sultan Turc, tous deux prônaient leur haine d’Israël et étaient de grands persécuteurs de Juifs. Dans notre génération nous pouvons déjà voir se réaliser la promesse: “que le mal en entier partira en fumée et que les royaumes du mal disparaîtront de la terre”. Prière que nous citons durant toute cette pèriode avant Kippour, Barouh Hashem qu’elle se réalise de nos jours et nous en faisons partie. Il ne fait aucun doute que l’extinction des royaumes du mal dans le monde se produise lorsque le peuple d’Israël s’élève et grandit. C’est ce que nos sages ont dit quand Essav tombe, Yaacov s’élève et quand Aman tombe, Mordekhai s’élève. Ainsi, même aujourd’hui, tous les royaumes du mal tombent, et la chance du peuple d’Israël ne fait qu’augmenter. Il est certain qu’Hachem ne s’arrête pas au milieu du processus, dit le prophète Isaï : « Oui, comme la neige et la pluie, une fois descendues du ciel, n’y retournent pas avant d’avoir humecté la terre, de l’avoir fécondée et fait produire, d’avoir assuré la semence au semeur et le pain au consommateur, telle est ma parole, une fois sortie de ma bouche, elle ne me revient pas à vide, sans avoir accompli mon vouloir et mené à bonne fin la mission que je lui ai confiée. » Qu’il soit de sa volonté, que nous ayons le mérite de voir trés prochainement la parole d’Hashem continuer à se réaliser, de nos jours…

Amen vé Amen

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements