Entretien avec Me Yomtob Kalfon, candidat numéro 11 sur la liste Yamina de Naftali Bennett

Placeholder

Product Description

Charles Benguigui : Me Kalfon, pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre parcours personnel?

Yomtob Kalfon : Né à Sarcelles, ville bercée de ses synagogues, ses mouvements de jeunesse comme le Bné Akiva dont j’ai été membre actif. Quand on a grandi à Sarcelles, on a je pense naturellement le sens de la Communauté et des valeurs juives et sionistes, car dans la Petite Jérusalem, nos regards ont toujours été tournés vers la Grande Jerusalem… et évidemment vers Natanya !! (rire) [Natanya est jumelée avec la ville de Sarcelles NDLR].
J’ai fait mon alya en 2004, apres mon service en tant que combattant dans l’unité Kfir, j’ai fait des études de Droit et de Sciences Politiques. Marié à Ilana, nous avons 3 enfants B’’H, j’exerce depuis 10 ans en tant qu’avocat spécialisé dans le contentieux des affaires dans un grand cabinet de Tel Aviv.

C.B. : Comment êtes vous arrivé à vous impliquer politiquement pour les francophones d’Israël ?

Y.K. : J’ai longtemps milité au CNEF qui aide les étudiants olim. Lors de la 19ème Knesset j’ai été coordinateur du premier lobby pour les olim francophones (fondé par Yoni Chetboun). Puis j’ai co-fondé le mouvement «Aleinou», pour pousser à l’engagement politique des olim francophones. B’’H ce fut une grande réussite et lors des municipales de 2018 ont été élus plusieurs conseillers municipaux francophones dans différentes villes. Mon enrolement par Bennett comme candidat dans sa liste pour la Knesset était la suite naturelle des choses.

C.B. : Bennett annonce briguer le poste de Premier ministre, lui et Bibi c’est vraiment fini?

Y.K. : Netanyahou a du mérite et il n’est pas question pour nous de tomber dans le «Rak Bibi», ni dans le «Tout sauf Bibi». Ce qu’il a fait, personne ne le lui enlèvera, mais il faut avoir du bon sens et dire à Netanyahou : «Merci beaucoup, vous avez réalisé de grandes choses pour Israël. Le temps d’un dirigeant plus jeune est venu.» Le pouvoir use, nous nous en sommes rendu compte particulièrement durant cette crise du Corona. Même De Gaulle a su se retirer. Il n’y a aucun pays démocratique où un dirigeant est au pouvoir pendant autant d’années que Bibi. Il y a une nouvelle génération de dirigeants et Bennett est clairement le plus sincère et le plus compétent. Il a prouvé qu’il sait s’inquiéter de ses concitoyens, qu’il lui importe qu’ils puissent gagner avoir une Parnassa. Pendant que le gouvernement se disputait sur les mesures à prendre et ignorait les besoins particuliers des gens, Bennett les rencontrait, cherchait des solutions et hurlait à la Knesset pour réclamer du gouvernement des mesures qui tardaient d’arriver. C’est un entrepreneur, venant de la High Tech, débordant d’idées, brillant, qui a été un excellent ministre de l’Education et de la Défense. Bennett est aussi fermement engagé pour l’Alyah et de l’Intégration, étant lui-même fils d’olim des Etats-Unis, et il l’a prouvé durant sa carrière notamment lorsqu’il était ministre de l’éducation et, évidemment de par le choix de placer un francophone en place éligible sur la liste. D’ailleurs, et je le dis avec regret, le Likoud manque de considération pour les francophones. Bibi peut nommer six personnes dans sa liste, pourtant, à chaque élection, il n’a jamais jugé utile de placer des francophones contrairement aux russes ou éthiopiens. Bibi ne s’intéresse pas vraiment aux francophones d’Israël car il pense qu’ils sont déjà dans sa poche.

C.B. : La campagne du Likoud affirme que Bennett ira dans un gouvernement dirigé par Lapid et la gauche, est-ce possible ?

Y.K. : Absolument pas. Bennett a répété sans cesse qu’il était hors de question de siéger dans un gouvernement dirigé par Lapid ou la gauche ! Yamina est un parti de droite, qui lutte pour la Souveraineté sur la Terre d’Israël, dirigé par un homme religieux, premier ministrable religieux de l’Histoire d’Israël. Lapid c’est la gauche, rien à voir avec nous. Nous formerons un gouvernement dirigé par la droite, la prochaine Knesset comportera 80 députés de droite il n’y a pas de scénario d’un gouvernement de gauche. En revanche, Netanyahou a, presque à chaque occasion, préféré siéger avec la gauche. En 2009 alors qu’il avait les 61 à droite il a préféré Ehoud Barak au Ihoud Léoumi, en 2013 ce fut Tzipi Livni, en 2020 Gantz et la gauche, tout en envoyant Bennett dans l’opposition. Lors des élections, la gauche est utilisée comme épouvantail par Bibi mais une fois l’élection passée, la gauche ne lui pose plus de problème. La presse parle même ces derniers temps d’un arrangement de coalition auquel Netanyahou serait parvenu avec Mansour Abbas du parti islamique Raam.

C.B. : Quelles sont les grandes lignes du programme de Yamina?

Y.K. : Au regard de la crise, le point prioritaire c’est la Parnassa! Nous avons élaboré un programme économique sur le modèle de Singapour qui prévoit des réductions d’impôt drastiques qui mèneront à une hausse moyenne de 20% du salaire net, tout en luttant contre la bureaucratie et les régulations inutiles. Cette libération de l’économie devrait relancer la croissance et créer 400.000 créations d’emplois. Nous présentons aussi un plan particulier pour les indépendants (leur mouvement « shulmanim » nous a d’ailleurs rejoint) avec une couverture sociale pour eux (qui n’existe pas aujourd’hui).
Au delà de cela, nous continuerons de porter haut et fort nos valeurs – la défense de la Terre d’Israël, avec une politique sécuritaire offensive contre nos ennemis, la défense du caractère Juif de l’Etat – qui passe aussi par la poursuite de la reforme de la Justice, commencée par Ayelet Shaked. Les Olim sont au cœur de notre programme avec un plan rédigé avec les associations, comprenant des investissements de plusieurs de dizaines de millions de Shekels pour l’Emploi, l’Education, et l’aide aux associations et communautés. J’espère qu’avec mon entrée à la Knesset nous mettrons en place, avec l’Aide de D…, ce plan d’Intégration c’est d’ailleurs à nos yeux le meilleur moyen de donner envie à nos frères et sœurs en diaspora de nous rejoindre – avec Bennett, Yamina et votre serviteur, c’est possible.

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements