Edito

Placeholder

Product Description

Dimanche 13 juin, Binyamin Netanyahou a parlé comme un homme d’Etat, car c’est un grand homme d’Etat. Il était animé de fermeté et d’un écœurement total.
Binyamin Netanyahou a dit :
que Bennett avait trahi et trahirait encore.
- Il a dit que l’administration Biden et les mollahs iraniens étaient contents qu’il ne soit plus Premier Ministre.
- Il a dit qu’il rejoignait l’opposition la tête haute, déterminé à faire tomber ce dangereux gouver-nement et à revenir au pouvoir pour gouverner le pays.
C’étaient les paroles d’un grand chef d’Etat.
Le traitre Bennett a tenté de parler malgré son sourire narquois. Je n’ai entendu que les huées des membres de la Knesset, le traitant de traître et de menteur.
Naftali Bennett a accepté de jouer l’idiot utile et de devenir Premier Ministre et provisoirement «utile» aux ennemis d’Israël.
La coalition monstrueuse, devrait ne pas durer, tant ses membres n’ont strictement rien en commun, sinon la haine de Netanyahou.
Mansour Abbas chef de Raam, a affirmé à un journal jordanien qu’il se définissait comme appartenant au « peuple palestinien » qui “se bat pour al Aqsa”, pas comme un Israélien : ce qui n’est pas étonnant du tout. Croyez-moi ce n’est pas un gouvernement d’union, c’est un gouvernement de péteux dangereux qui ne pensent qu’à eux …

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements