DÉFENSE

Placeholder

Product Description

Matthias Inbar en est le rédacteur en chef depuis les débuts de la chaîne en 2013 et le présentateur depuis 3 saisons. En tant que grand reporter, expert des questions sécuritaires et militaires, il analyse chaque semaine en français l’actualité du moment en perpétuel mouvement dans la région.

Zoom sur le magazine TV phare d’i24NEWS et son rédacteur en chef.

I24NEWS est à n’en point douter la seule chaîne d’information internationale non étatique de la région, libre d’exercer un journalisme déontologiquement impartial, c’est-à-dire transmettre un contenu objectif pour offrir à l’international la réalité brute tant pensée que décryptée par les experts les plus éminents de la région.
Depuis le 21 juin dernier, la chaîne a annoncé l’expansion de sa ‘’News Room’’ au sein du hub Dubaï Media City (Émirats Arabes Unis), faisant suite aux accords diplomatiques d’Abraham signés en 2020 et marquant la volonté commune de la région d’avancer ensemble vers un nouveau Moyen-Orient en soulignant cette réalité qui rassemble.
C’est de cette volonté claire de partager une information intelligible et pertinente qu’i24NEWS lance le magazine Défense, et ce, dès la création de la chaîne en 2013. Matthias Inbar, grand reporter et spécialiste des questions sécuritaires et militaires, se voit confier la rédaction en chef de l’émission. Voici, 3 saisons qu’il présente et dirige également le magazine. Le journaliste/reporter se donne les moyens d’interviewer des officiers supérieurs des forces de sécurité israéliennes et étrangères – police et armée – y compris au cours de reportages à l’étranger, afin d’offrir au grand public une analyse pointue de la situation géopolitique dans la région. Défense a donc la vocation de couvrir la région, ses nombreux conflits et toutes les unités policières et militaires. Matthias Inbar a régulièrement rejoint les délégations du Premier ministre aux États-Unis, en Russie, en Azerbaïdjan et Kazakhstan et à Londres au cours des six dernières années.

Hava OZ : En quelques mots, comment définissez-vous le magazine hebdomadaire Défense ?

Matthias Inbar : L’émission Défense était une évidence dès le lancement de la chaîne afin d’apporter une véritable vision d’experts sur ce monde très technique de la défense et de la sécurité, d’autant plus dans une région complexe qui est la nôtre. J’ai eu la chance de me voir confier par Frank Melloul, le PDG d’i24NEWS et Tami Harel, Directrice du contenu d’i24News, la responsabilité éditoriale de l’émission dès son lancement avant d’en assurer en parallèle la présentation il y a de cela quelques années.

H.O : Quel regard portez-vous sur l’émission ?

M.I : Ma volonté est d’apporter une expertise avec ceux et celles qui créent l’actualité Défense sur le terrain comme dans les hautes sphères de décisions. D’avoir des officiers qui analysent de manière concrète, dans leur langue, ce qu’ils vivent et ont vécu au quotidien. Que les téléspectateurs aient un accès direct et privilégié au savoir “militaire et sécuritaire”. Cette expertise israélienne constitue l’ADN de la chaîne. En cela, Défense est le magazine tv qui se rapproche le plus de l’actualité toujours en mouvement. Nos objectifs demeurent la transparence, la diversité des thèmes abordés et des spécialistes interviewés et ce sans jamais courtiser de près ou de loin le “politiquement correct”.

H.O : Pourriez-vous nous transmettre votre expertise des sujets majeurs qui ont marqué l’actualité au Moyen Orient et ailleurs, tel que le retour au pouvoir des Talibans en Afghanistan, les commémorations pour les 20 ans du 11 septembre aux Etats-Unis, les problématiques et enjeux liés au Dôme de fer et encore le décès d’un soldat de Tsahal lors d’une émeute sur la frontière de Gaza ?

M.I : -L’arrivée au pouvoir des Talibans marque un tournant stratégique dans la région. Elle prouve la mauvaise gestion de sortie de crise de l’échelon militaire et politique américain qui avait trop misé sur l’armée afghane. Ce n’est pas tant la décision du retrait qui est délicate mais la manière dont ce dernier a été stratégiquement planifiée, d’autant qu’il envoie aussi un signe de faiblesse à l’égard de l’Iran.
-Nous avons voulu consacrer une émission de 54 mn sur les 20 ans du 11 septembre en montrant comment le monde de la sécurité s’est transformé, comment la doctrine sécuritaire chère à Israël s’est imposée d’elle-même, comment la globalisation de la lutte anti-terroriste est devenue une évidence.
-Le débat autour du dôme de fer est davantage un problème politique ou plutôt technique que purement stratégique. L’influence des membres progressistes du Parti démocrate est certes plus importante mais reste mineure à l’échelle d’un congrès qui reste attaché aux valeurs des liens sécuritaires et militaires avec Israël. On peut débattre de l’indépendance israélienne vis-à-vis de l’industrie militaire américaine, mais cette industrie reste le premier fournisseur militaire au monde, 50 fois supérieur au marché russe.
-En Israël, la population a été secouée par la mort du jeune tireur d’élite Barel Shmueli âgé de 21 ans. Ce combattant de la police des frontières est décédé des suites de ses blessures par balles tirées à bout portant lors d’émeutes sur la frontière de Gaza. Toute la complexité de cette tragédie repose sur une seule question : pourquoi un tireur d’élite se trouvait posté si près de la frontière. A cette distance, son arme ne pouvait plus le défendre. Cette proximité l’a rendu vulnérable. Il est dès lors légitime de notre part de nous interroger sur les règles de tirs au sein de l’armée israélienne et ses éventuels dysfonctionnements afin d’y apporter toute la lumière possible. C’est ce que nous avons fait au cours des récents numéros du magazine Défense avec des jeunes soldats et des officiers confrontés à ce type d’émeutes.

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements