SAINTETÉ COLLECTIVE OU INDIVIDUELLE ?

Placeholder

Product Description

Une des qualités du Peuple Juif décrite par Bilam, prophète des nations qui n’a pour aspiration que la calomnie d’Israël, est énoncée ainsi : “Voici le Peuple se lèvera tel un lionceau et se dressera comme un lion; il ne se couchera pas avant d’avoir dévoré la proie et bu le sang des victimes”. Cette étrange description sera commentée de deux manières par nos Maîtres. D’abord le sens littéral: selon Onkelos, Bilam prédit qu’Israël entreprendra la conquête de notre terre tel un lionceau qui grandit et, atteignant la maturité, devient de plus en plus puissant. Il n’aura de repos tant que notre Patrie ne sera pleinement conquise et vidée des cananéens. Ensuite le sens ésotérique rapporté par Rachi indiquant qu’au moment où les Enfants d’Israël se lèvent de bon matin, ils s’attachent à accomplir les Mitsvot, à l’instar du lion qui, en grandissant, se découvre capable de mieux en mieux à accéder à sa proie. Même au moment de dormir, ils surmontent leurs ennemis par le mérite du “Chéma Israël”.
Si la première explication relève de l’aspect national du Peuple Juif accomplissant une Mitsva allant conquérir la Terre d’Israël, la seconde relate l’attachement individuel de tout un chacun à D. par le biais du “Chéma”.
Le Talmud (Brakhot 12b) relève cette particularité en affirmant que les Sages voulaient instituer la lecture de la Paracha de Balak quotidiennement en plus du Chéma. Pourquoi ne l’ont-ils pas instituée ? A cause de la lassitude de l’assemblée par une trop longue prière. Et quelle est la particularité de cette section ? Le Rav Kook explique que cette ‘lassitude’ n’est pas seulement une question de longueur mais aussi une difficulté liée à un mode de perception. La Torah n’est pas seulement fondée sur l’acceptation du joug divin et de ses Mitsvot. L’aspect national du Peuple n’en est pas moins prépondérant. D. a choisi le Peuple Juif afin d’être Son témoin et le seul capable de véhiculer Son message et Sa Lumière dans le monde. Le Judaïsme n’est pas un code de loi impersonnel mais l’existence d’un peuple qui vit ce lien inaltérable avec D. dans tous les domaines : spirituel, militaire, politique … selon la promesse divine : “et vous serez pour Moi un royaume de Cohanim et un Peuple animé par la Sainteté”. L’aspect national dénudé du spirituel est néfaste et risque de nous écarter des voies divines en imitant grossièrement les autres nations. Toutefois nous ne devons pas oublier que l’aboutissement du projet divin passe par la sortie d’Égypte, le don de la Torah, la conquête de la Terre et la reconstruction du Temple. Ces dernières générations la main de D. a permis aux Portes d’Israël et de la Torah de se réouvrir, et il devient plus aisé de percevoir le message de nos Sages. Le Peuple juif redevient doucement ce lion cité dans le verset représentant la Royauté d’Israël ultime Trône divin sur terre. A nous de redoubler d’efforts en étude, en pratique, en Alyah, en développement d’Israël spirituel et matériel afin d’accueillir le Machiah dignement pour une Délivrance totale très proche Amen.

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements