Un jour d’exception !

ZerbibRadio
Un jour d'exception !

Product Description

Un jour d’exception !

 

Dix heures du matin à peine, l’ambiance dans les studios de radio futée est apparemment la même que d’habitude. Les bonjours sont chaleureux, les plaisanteries fraternelles, l’odeur du café noir et des croissants chauds. Bref, la technique de 106FM est prête et nous aussi. Les casques sont  branchés, les micros sont ouverts et nous pouvons commencer. Seulement aujourd’hui, il se passe quelque chose, une présence particulière, une aura peu commune, un charisme hors normes. Grâce à Yossef, l’homme qui accompagna le rav Mordekhaï Tzemah Eliyahou pendant de nombreuses années et jusqu’à la fin de ses jours sur notre terre, grâce aussi à la gentillesse et à l’accueil que réserve Chmouel Benguigui à ses invités, nous avons obtenu le privilège de recevoir la Rabbanite Tsvia Eliahou veuve du grand Rabbin d’Israël, notre maître le rav Mordekhaï Tzemah Eliyahou. Elle nous honore de sa présence pour nous délivrer deux messages. Il y a des choses qui ne s’expliquent pas par des mots mais nous ressentons tous à cet instant précis, une sorte de bien-être tout proche de la béatitude. Son sourire illumine les studios, son regard transperçant, pur et nacré, comme l’était celui de notre maître le Rav Mordekhaï Tzemah Eliyahou, nous amène sous le charme de cette ‘Mère’ bienveillante.  Elle commence par s’excuser pour son français qu’elle considère à tort, ne pas être parfait. Puis délicatement elle sort une feuille de papier ou est rédigé son discours. Dignement elle nous exhorte à respecter les deux Chabbatot qui tombent cette année le soir de Roch Hachana, le 27 septembre, et le suivant à Yom Kippour, le 4 octobre’. Elle nous affirme que le Machiah est proche, sa venue ne dépend que de nous, de notre foi, de nos actes, et que nous serons délivrés, c’est écrit dans la guémara, page 118.  Elle sourit.  Son second message s’adresse aux Juifs dispersés dans le monde, elle les appelle à l’aya, elle les rassure, elle déclare que leur place est en Erets Israël. Ses arguments sont forts, elle est convaincante, elle est passionnée, elle est habitée. Elle serre le poing pour marquer sa détermination. Les phrases son fluides, il y a de la grandeur chez cette femme et je ne peux m’empêcher de penser à Golda Meir. Nous sommes tous conscients d’avoir vécu un grand moment de radio, un grand moment tout court. Une belle rencontre avec une belle personne, un être à part, cultivé et pourtant si simple, si abordable. Puis elle quitta les studios sans manquer de nous bénir avec ferveur. Plus tard Yossef son accompagnateur, nous confiera quelle aurait avoué avoir passé un excellent moment et que ce fameux Chmouel Benguigui est un brave homme qu’elle l’avait ressenti comme tel.

‏La radio est un drôle d’exercice puisque dans l’instant d’après, nous recevions trois chanteurs, trois frères qui composent le groupe project Revivo. Nous chantâmes à cappella, Revivo, Amir et Liran avec justesse,… et nous, comme nous avons pu. Bref la joie, la bonne humeur et le talent avaient envahi le studio et il ne s’en est fallu de presque rien pour que nous poussions les chaises et dansions comme propulsés dans une fête improvisé. Je vous invite à découvrir le groupe project Revivo sur https://www.facebook.com/revivopro.  ‏De ce jour heureux nous ne pouvons conserver que le souvenir, c’est-à-dire le parfum du bonheur. Rien n’est plus vivant qu’un souvenir, c’est l’effluve de l’âme.

 

par Eric Zerbib

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements