Pourquoi les implantations de Judée-Samarie ne sont pas illégales…

logo
Pourquoi les implantations de Judée-Samarie ne sont pas illégales...

Product Description

 

Bien qu’il n’y ait absolument aucune raison juridique solide pour le faire, la plupart des Nations affirment que les communautés juives de Judée et de Samarie (et de l’Est de Jérusalem) sont illégales.
Dans le monde post-moderne dans lequel nous vivons, si vous répétez un mensonge assez souvent, il devient malheureusement vérité.
Il n’y a pas de définition exacte de ce qui constitue une nation occupante. Toutefois, deux principes peuvent être extraits du droit international pour se rapporter à cette question:
- Une nation ne peut occuper la terre d’un autre pays;
- La nation occupante contrôle une population qui n’a pas la citoyenneté de la Nation occupante.
Qu’en est-il des Israéliens et des Arabes de Judée-Samarie (les “palestiniens” ) ?
Lorsque la Grande-Bretagne a reçu le mandat sur la Palestine, y compris la Transjordanie, il l’a reçu pour un seul but – pour établir un foyer national juif. En 1948, la Grande-Bretagne a renvoyé le mandat à l’ONU et les Britanniques ont quitté le territoire de la Palestine mandataire, qui comprenait ce qui est aujourd’hui l’État d’Israël, la Judée, la Samarie et la Jordanie. Ce dernier territoire est aujourd’hui une entité légale, tout comme l’Etat d’Israël. Pour la Judée et la Samarie, nommées “Cisjordanie” par les ennemis d’Israël, il a été formé un vide juridique: un territoire sans souveraineté.
Israël a créé ses frontières en 1948 et a déclaré son indépendance, après que la Jordanie eut envahi et annexé illégalement la Judée-Samarie. Cette action était incontestablement illégale, et même la Ligue arabe a condamné la Jordanie pour cette occupation.
En 1967, Israël a gagné la Judée et la Samarie, s’est débarrassé de l’occupation jordanienne illégale, et a pris le contrôle des territoires. Les spécialistes du droit international ont donc inventé l’expression “terra nullius,” ce qui signifie “territoire sans souverain” ou “territoire vide.” La Judée-Samarie est un territoire sur lequel aucun pays ne possède de souverainet juridique, pas même Israël, mais qu’Israël détient !
En d’autres termes, quand nous voulons examiner la question de savoir si oui ou non Israël occupe la Judée et la Samarie, nous devons tenir compte du fait qu’Israël a pris la Judée et la Samarie, de quelqu’un qui était là illégalement, et donc Israël ne peut pas être considéré comme un occupant. Les lois de l’occupation ne sont pas applicables à la Judée et la Samarie.
Les Conventions de Genève ne sont tout simplement pas applicables à une situation dans laquelle «les citoyens israéliens s’installent volontairement dans un territoire sans autre souverain juridique.»
A présent, c’est à chacun d’entre nous, et au gouvernement d’Israël en premier, de prendre ces vérités pour les propager. Il est temps pour les Juifs d’arrêter de s’excuser de vivre !

Par Jonathan-Simon Sellem
Représentant des Français d’Israël

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements