N’est pas héros qui veut

Placeholder

Product Description

L’écrivain, journaliste, compositeur, animateur télé, publiciste, Yonathan Gefen, l’homme aux multiples casquettes, a jugé bon de comparer sur les réseaux sociaux Ahed Tamimi à Anne Franck et Hannah Szenes, mais ce jour-là, la visière de la casquette a certainement étouffé son regard et assombri son jugement. Ahed Tamimi, agitatrice de 16 ans, qui s’est érigée en militante de la cause palestinienne, propulsée en cela par tous les membres de sa famille, a été arrêté par l’armée israélienne après avoir malmené des soldats impassibles. La famille Tamimi est à la tête d’un empire médiatique international, créé et subventionnée par l’O.N.G israélienne d’extrême gauche B’tselem, que l’on range dans la même catégorie que Shovrim Shtika et B.D.S.
Les Tamimi n’ont rien de pacifistes, ils ne sont pas adeptes de la non-violence, ils sont de fins stratèges, et certains de leurs membres ont du sang israéliens sur leurs mains et sont prêts à utiliser tous les moyens, y compris envoyer leurs enfants frapper, insulter, et jeter des pierres à nos soldats. Ahed fait parler d’elle depuis des années, se filmant enfant défiant nos soldats. Aujourd’hui, sa jeune cousine de 11 ans, Jena Djihad prend le relais, en dépeignant à ses centaines de milliers d’amis sur les réseaux sociaux dans un anglais parfait (d’ailleurs où l’a-t-elle appris?) son quotidien sous “l’occupation israélienne”. B’tselem se déclare comme l’organisation des droits de l’Homme dans les “territoires occupés”, offrant des caméras aux palestiniens ainsi que des cours d’audiovisuels, et de gestions des réseaux sociaux. Ainsi ils pourront créer de toutes pièces des scènes entre palestiniens et israéliens, où une fois de plus nous serons diabolisés dans le monde. Cette organisation perverse qui n’a rien d’humanitaire est subventionnée par des fonds européens incluant l’Union Européenne, des fonds américains et israéliens. Alors comment un intellectuel, tel que Yonathan Gefen a pu faire un tel amalgame entre la Shoah et le conflit israélo-palestinien ? Gefen qui naît en 1947 en Israël, est le neveu de Moshé Dayan, a vu toutes les guerres depuis l’Indépendance, et a aucun moment dans notre Histoire il n’a été question d’exterminer les palestiniens ; Gefen devrait le savoir parfaitement. Alors bien sûr, il est logique que les enfants de chaque bord ne répètent que ce que leurs parents leurs enseignent, et comme l’a dit Gefen: “Les palestiniens ont le droit de choisir leurs héros”, mais on ne doit pas créer un pseudo héros en éclaboussant la mémoire d’authentiques victimes. Une fois de plus, l’Histoire ne doit en aucun cas être réécrite, et il est des comparaisons qui ne doivent pas exister. Après avoir engendré une polémique justifiée, Yonathan Gefen s’excusa de tout son cœur lors d’une représentation, tout en appelant à ramener sur le devant de la scène, et je cite: “l’occupation, 50 ans que nous occupons un autre peuple”. Comme Gefen, beaucoup se sont fait piéger par la guerre médiatique mensongère, rudement menée par les palestiniens. Nous qui nous targuons du surnom de nation start-up, nous sommes nuls au niveau communication et réseaux sociaux !
Judith Yana
Juriste – Comptable Agrée
© Tous droits réservés Judith Yana-2018

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements