L’ISLAM EN ISRAEL

Placeholder

Product Description

Après avoir démontré dans un premier article que ni le transfert, ni la partition du pays étaient envisageables, que les politiques et les stratèges militaires israéliens n’ayant rien d’autre à proposer naviguaient depuis 50 ans dans l’immobilisme (tout en sachant que c’était reculer pour mieux sauter), je veux m’employer cette fois à vous démontrer qu’une alternative existe. Pourquoi n’est-elle jamais évoquée par ces êtres d’élite, me demanderez-vous ? Pour une raison simple ; cette solution implique une révolution dans les esprits et ils n’en sont pas capables en raison d’un blocage mental (au même titre que les sages de pharaon ne pouvaient pas déchiffrer les rêves de leur maître alors qu’un jeune homme comme Joseph y parvint de façon déconcertante).
La solution que je préconise est de dé-islamiser le pays ! Qu’est-ce que cela signifie ?
Cela signifie que l’on fait un distinguo entre arabe et musulman. C’est très important parce qu’il nous exonère des accusations de racisme dont nous affublent les musulmans, la gauche et nos ennemis dans le monde. Nous ne nous attaquons pas à une race. Cela signifie également que nous nous attaquons à l’Islam parce qu’il est la cause principale de la haine des musulmans envers nous.
Pourquoi islamiser ? Parce que dans l’Islam, la mosquée et l’Etat ne sont qu’une seule et même chose. Les musulmans sont convaincus que tous les non-musulmans sont condamnés aux feux de l’enfer. En acceptant Mahomet, émissaire infaillible d’Allah, le musulman abandonne toute liberté de décider par lui-même et exige que les autres y renoncent de gré ou de force. L’Islam prône la soumission du monde entier à sa loi ; par la charia et le djihad, tous les Juifs qui se rebellent contre l’Islam doivent être éliminés. Israël est déclarée maison de rébellion, “dar el Harb” parce qu’elle a osé déclarer son indépendance et sa souveraineté sur une terre d’Islam. L’Islam est un système culturel, politique, social, juridique, guerrier et moral totalement incompatible avec notre civilisation. Or cette foi totalitaire a droit de cité en Israël !
Pourquoi avons-nous le droit et le devoir de dé-islamiser : pendant deux millénaires notre terre a été envahie successivement par les Européens et les Musulmans. Les Romains et les Empires chrétiens ont effacé toute trace juive et interdit tout droit de culte juif. Les musulmans à leur tour ont chassé les “roumis” et le christianisme et ont imposé l’Islam avec autant de cruauté que leurs prédécesseurs. Il eut été normal en 1948 que l’Etat juif procède à sa décolonisation et en chasse les colons mais ce ne fut pas le cas. Par ignorance les fondateurs de notre état n’ont pas procédé à l’expropriation des terres conquises, ont concédé la nationalité aux musulmans et ont déclaré l’Islam religion officielle, à égalité de droits avec le Judaïsme. L’inconscience et l’absurdité ont dépassé tous les sommets au lendemain de la victoire des six jours en renonçant à la montagne du Temple, le lieu le plus important de notre identité !
Certains pensent qu’il est impossible de lutter contre une religion de plus d’un milliard d’hommes. C’est faux ! Gratien a débarrassé l’empire romain du paganisme au profit du christianisme sans effusion de sang, sans persuasion philosophique. Il a agi simplement au moyen de coercitions financières. Et c’est comme cela nous aussi que nous devons combattre l’Islam chez nous en Israël. Je dirai même mieux : il est impossible d’instaurer la souveraineté sur tout le territoire d’Israël, Judée-Samarie comprises, sans dé-islamiser. Reprendre possession des villes et des villages musulmans même à Oum El Far Hem, nécessite un programme de civilisation et d’éducation qui, à son terme doit emporter l’acquiescement des populations et leur ôter de la tête qu’ils sont des pauvres colonisés et que nous sommes les colonisateurs d’une terre qui ne leur a jamais appartenu !

Comment lutte-t-on contre l’islam ? En supprimant son statut privilégié, les rémunérations d’imams, d’écoles coraniques, des mosquées qui sont les organes d’incitation à la haine du Juif. En interdisant l’enseignement de la charia, du jihad, des hadiths, de la littérature salafiste, wahhabite. L’éducation est un volet essentiel de la lutte contre l’Islam. Nous devons mettre en place un Islam expurgé, reformé, compatible avec la société israélienne, obligatoire pour les musulmans pour qu’ils puissent avoir accès à l’administration, aux universités, à l’emploi. Pourquoi cette charge nous incombe ? Parce qu’aucun Musulman est en mesure de se libérer des chaînes de l’Islam (les infimes exceptions l’ont payé très cher). S’il le pouvait, il serait rejoint par des millions d’autres. Dans le monde musulman des centaines de millions d’hommes ne rêvent que de se débarrasser de cette foi malfaisante mais sont prisonniers de ce carcan et de la terreur de ceux qui l’imposent. Aussi bien notre tâche n’est pas limitée à notre pays. Elle est le point de départ d’une révolution mondiale et en cela nous rejoignons notre vocation universelle d’amener la paix dans le monde. Dé-islamiser d’accord ; mais quelle spiritualité offrir en remplacement ? Faut-il obliger les musulmans à respecter les sept lois noa’hides ? Cette formulation de vagues commandements attribués a Noé n’aurait aucun impact. Convertir au Judaïsme les musulmans d’Israël ? On m’a souvent murmuré cette idée farfelue mais le prosélytisme ne correspond pas au génie d’Israël (encore que les édomites ont été convertis de force au judaïsme et se sont fondus dans le peuple sans révolte). Notre temps n’est plus aux faux prophètes mais à celui de l’éducation éclairée. Le reflux de l’Islam tel que nous le connaissons sera le signe avant-coureur de sa fin définitive et non d’une pause. Il n’y aura plus de second souffle pour lui parce qu’il correspondra à la faillite totale d’une civilisation.

Comme il n’y aura plus de nouvel escroc pour prôner une prophétie d’alliance de substitut au peuple d’Israël, notre temps est arrivé. Nous sommes les seuls à pouvoir parler au nom de D.ieu de manière légitime.

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements