L’heure du choix !

Placeholder
L'heure du choix !
Category: .

Product Description

Etre juif en France depuis la deuxième guerre mondiale a été pour beaucoup d’entre nous une sinécure et une vraie joie. Nous avons, pour la plupart d’entre nous, reconstruit notre mémoire. Et essayé de considérer les résistants – ceux qui avaient, parmi les Français, pris le risque  de cacher les nôtres – comme la vraie France.

Nous avons tenté  de remettre en perspective le rôle de la milice française, de la justice qui a fermé les yeux et collaboré et de les traiter comme un accident de l’histoire.

Nous nous sommes réinvestis dans cette identité plurielle : aimer être Français et rester fidèles à la tradition et à l’héritage juif.

Seulement voilà, le monde a changé et la France aussi. L’histoire manquée de la décolonisation a accouché  d’un groupe frustre et ghettoïsé. La puissance économique des pays arabes au détriment de l’Europe a provoqué une nouvelle forme de soumission sur la base d’une idéologie fanatique et barbare qui tient le monde libre en otage à la fois de l’intérieur et également de l’extérieur. Enfin ce déclencheur, le conflit israélo-palestinien a permis de donner un nouvel habillage à cet antisémitisme virulent que l’on croyait enterré à jamais.

Il faut bien regarder la réalité en face. La République Française est menacée de l’intérieur d’une déstabilisation violente initiée par une partie de la communauté musulmane française qui dépasse toutes les règles et dont les actes sont d’une violence inacceptable.

La communauté juive se sent en danger et les mesures prises par le gouvernement pour assurer sa sécurité et sa liberté dans tous les domaines semblent insuffisantes.

Et au-delà, ce sentiment de n’être plus chez soi puisque tout est remis en question et même les choses les plus simples : aller à la synagogue, porter une kipa, rentrer seul dans son quartier sont en effet passibles d’insultes de menaces et de coups pour finir…

C’est sur cette toile de fond que se déclenche l’Aya d’aujourd’hui. C’est un arrachement, un vrai traumatisme.Cela exige un immense effort de la part d’Israël pour que l’accueil et l’intégration de nos compatriotes soient gérés au mieux. On ne peut pas se permettre un ratage.

Je veux saluer à cet égard les initiatives officielles et privées, industrielles ou simplement généreuses et philanthropiques qui se mettent en place d’une manière remarquable en Israël.

Les collèges, les universités, le ministère de l’Immigration, l’Agence juive, les Start-up, les communicants, magazines, radios et autres, tous sont mobilisés car il est clair que la situation des Juifs de France est sérieuse et que c’est l’heure du choix. Nous sommes là. Nous vous attendons.

 

Claude Brightman, Présidente du campus 

francophone Collège Académique de Netanya

www.netanya.ac.il

 

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements