Les dernières gesticulations de deux administrations marquées par l’échec

Placeholder

Product Description

‏Celui-ci, plutôt que d’assurer la transition, comme il est de tradition en attendant la prise de fonction de son successeur, a décidé de laisser derrière lui un champ de mines au Moyen-Orient. Après avoir abandonné l’Irak, la Syrie et d’autres terres de souffrances, il n’a pu s’empêcher de jeter en pâture la seule démocratie du Moyen-Orient. Lors de cette conférence de la honte et de la soumission, Israël est à nouveau montré du doigt et accusé d’être l’unique responsable de l’échec des pourparlers de paix.
‏Jérusalem, capitale éternelle et indivisible du peuple juif, est à nouveau niée au peuple juif.
‏Alors que les familles pleurent encore les enfants assassinés par un terroriste palestinien arabe- Israélien, les 72 pays récompensent le chef Abbas. Ils n’évoquent même pas son silence et ne condamnent même pas sa décision scandaleuse d’octroyer une rente mensuelle à la famille terroriste.
‏Ils restent silencieux face aux démonstrations de joie dans les rues de Gaza à l’annonce de la mort des quatre jeunes soldats.
‏Ayrault a osé parler “d’avertissement” après l’attentat et s’est même permis de “condamner l’éventuel déplacement de l’ambassade américaine à Jérusalem”.
‏MM. Obama / Kerry et Hollande / Ayrault, vos noms seront définitivement associés aux mots échecs et honte.
‏Israël va souffrir de cette légitimisation de fait du boycott, mais sachez qu’il s’en relèvera !
‏Comprendrez-vous enfin qu’un Juif ne sera plus jamais étranger sur sa terre et dans sa capitale.
‏Israël ne cédera jamais devant le quai d’Orsay qui depuis bien longtemps déshonore la France.
‏Messieurs Obama, Kerry, Hollande et Ayrault, votre initiative n’a qu’une seule vocation : rejoindre toutes celles déjà trop nombreuses, dans la poubelle de l’histoire.
‏Gil TAIEB

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements