Le courage d’être soi

Placeholder

Product Description

Une nouvelle année vient de commencer, c’est l’occasion de prendre de vraies résolutions.
Alors je sais, vous pensez que je vais vous parler de régimes, de reprise du sport ou de fixation d’objectifs! Eh bien non !
C’est d’un autre type d’engagement dont je voudrais vous parler.
Aujourd’hui nous partons à l’assaut de nos apparences mensongères.

Et oui, je vous propose d’en finir une bonne fois pour toute, avec nos masques sociaux bidons, nos jeux de rôle à la noix et autres tentatives de dissimulations de nos imperfections.
Je vous invite donc à ne plus craindre les remarques et les critiques extérieures adressées à votre égard.
Mais il existe plusieurs écueils, au fait de vouloir se montrer différent de ce que nous sommes en réalité.

Etre aimé pour ce que nous ne sommes pas.
A vouloir nous faire passer pour une personne parfaite, à faire croire aux autres que nous sommes exempts de tout défaut et en nous présentant en permanence sous notre meilleur jour, nous donnons une image qui n’est pas la notre.
Alors c’est sûr qu’à court terme, on peut se croire gagnant, en devenant la source de toutes les admirations.
Mais en jouant au Superman ou à la Wonderwoman une question s’impose :
“Suis-je aimé(e) pour ce que je suis, ou pour ce que je projette ?”
Ne pas être aimé pour ce que nous sommes vraiment. Nous sommes tous porteurs d’un message, d’une spécificité unique, d’une grandeur d’âme qui nous est propre, d’un regard particulier sur la vie…
Le fait de ne pas se montrer sous son vrai visage, induit à terme, une grande frustration. Celle de ne pas révéler à notre entourage plus ou moins large, notre richesse intérieure, ce qui nous distingue des autres. Notre touche spéciale.
Et du coup, nous ne sommes plus en mesure de jouer notre partition, d’imprimer le monde de notre empreinte, ou tout simplement de donner notre avis ou d’exprimer notre vision de la vie …
Nous prenons alors le risque de priver le monde d’un apport essentiel et unique.
Mais également de ne pas nous épanouir, et de ne pas nous révéler à nous-mêmes et aux autres.

Ne plus savoir qui nous sommes vraiment.
A force de jouer un rôle on peut finir par y croire pour de bon. Ne souriez pas, cela est plus fréquent que vous ne le pensez. Et je ne parle pas seulement des acteurs qui s’identifient trop à leur personnages.
Par exemple, lors de mes consultations je rencontre des personnes qui se prenaient pour de grands hommes d’affaires mais qui à la suite d’un revers de fortune se sont rendu compte qu’ils avaient simplement eu de la chance, et qu’ils “surfaient” sur une vague qui n’était pas de leur fait. Mais cette tendance ne connait pas de limites sociales.

Alors soyons courageux et prenons garde à ne pas ressembler à cette grenouille qui voulait se faire plus grosse que le bœuf.
Demeurons qui nous sommes, acceptons-nous et présentons-nous tel quel.
Ce n’est qu’à ce prix que saurons où nous en sommes et pourrons entamer un réel chemin d’évolution.

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements