La réalité dépasse la fiction !

Placeholder

Product Description

Le journal parodique “the Onion” (l’équivalent américain du Gorafi) a pour habitude de publier des articles humoristiques en rapport avec l’actualité. Cette fois, la blague s’est avérée bien réelle. Le site a publié le 14 juillet un article dans lequel Barack Obama promet de renforcer l’arsenal militaire d’Israël. Objectif : dire que si d’un côté “on ne permettra pas aux Iraniens” de se construire une bombe atomique, on se doit quand même “de donner à Israël de quoi se protéger” quand l’Iran attaquera Jérusalem avec sa bombe atomique !
Les Etats-Unis proposaient selon “The Onion” un lot de consolation à Israël : “Bibi est toujours un peu chafouin quand il nous voit parler avec l’Iran, mais quelques dizaines de missiles sol-sol de courte portée lui remontent en général le moral”.
Le site citait les déclarations d’un fictif “porte-parole du département d’Etat” américain : “Bien sûr, nous ne voulons pas trop le gâter en lui offrant un tout nouveau système de lanceur balistique”.
Une information qui s’avère finalement réaliste : le 15 juillet Haaretz titrait : “Après l’accord iranien, Obama offre une aide militaire pour aider Israël à faire passer la pilule amère de l’accord iranien”. Est ainsi arrivé en Israël hier pour “offrir des suppléments militaires à Israël”.
De deux choses l’une : ou bien Israël n’a rien à craindre de l’accord de Vienne et dans ce cas, Jérusalem ne doit recevoir aucune “compensation” ou bien les Etats-Unis savent bien ce qui se prépare à Téhéran, Natanz et Fordo mais avaient besoin d’un “succès diplomatique” – dans ce cas précis, il faut montrer à Israël qu’on ne l’oublie pas.
Dans un autre article publié en 2013 alors que Mahmoud Ahmadinejad était encore Président en Iran, “The Onion” publiait un autre article divinatoire: “L’Iran promet de mettre fin à son programme nucléaire contre un schéma détaillé de la bombe atomique.”
“Pour montrer sa bonne volonté, la Nation iranienne promet que si un pays occidental offre des plans de conception et d’assemblage d’une bombe atomique, nous mettrons un terme de manière immédiate à notre programme nucléaire” déclarait Ahmadinejad selon ce journal parodique. “Il s’agit d’un accord juste, équitable et raisonné” ajoutait même l’article.
“Bien sûr, nous aurons également besoin de détonateurs et d’un mécanisme de lancement, ainsi que la direction experte des meilleurs physiciens et ingénieurs du monde. Mais une fois que nous aurons tout cela, on pourra parler de notre programme d’armes nucléaires au passé. Vous avez ma parole” clamait encore Ahmadinejad.
“Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures” dit le proverbe. Obama aurait du comprendre qu’il s’agissait d’humour et qu’il n’était pas obligé de respecter à la lettre les écrits du Gorafi américain… Malheureusement, avec un âne (symbole du parti Démocrate américain) à la Maison Blanche, on ne pouvait espérer mieux !

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements