Jusqu’à quand ?

Placeholder

Product Description

C‏ette fin de semaine a vu resurgir les images de la haine palestinienne contre Israël, son peuple. Cette fin de semaine, une enfant de 13 ans Hallel Yafa Ariel a été poignardée dans son sommeil, dans son lit, chez elle à Kyriat Arba. 20 coups de couteau lui ont été portés par un palestinien de 17 ans dont la mère et la sœur ont, non seulement soutenu le geste mais glorifié l’acte. Le même jour le Rav Mark Michael, un père de 10 enfants, a été mitraillé dans sa voiture devant sa femme et certains de ses enfants. A Netanya, une attaque au couteau faisait 2 blessés. Le cauchemar recommençait !
Aucun d’entre-nous, n’a oublié la déjà trop longue liste des victimes de ce terrorisme palestinien. Aucun de nous ne peut oublier l’image de chacune de ces attaques ni celle des enterrements.
Dans nos têtes résonnent à chaque fois les déclarations des responsables Israéliens qui promettent et promettent encore et surtout les paroles des parents de ceux auxquels les criminels sans cœur ont retiré la vie. A côté de ces images et de ces mots, nous sommes à chaque fois frappés par le silence assourdissant des Nations. A chaque fois le même scénario, un petit entrefilet en bas de nos écrans et l’annonce rapide de cette horreur qui n’intéresse visiblement personne. Pire encore, trop souvent c’est à l’assassin que les médias s’intéressent. C’est à leurs familles que la parole est donnée. Pas une image des démonstrations de joie dans les rues palestiniennes à chaque fois que le sang juif a coulé. Ces images, ces mots, notre colère, les déclarations, tout tourbillonne dans notre tête.
Jusqu’à quand ? Ad Mataï ? combien de temps encore pourrons-nous supporter que le sang juif soit versé et ignoré ? Combien de temps encore notre jeunesse vaillante, forte et courageuse, qui défend les frontières va-t-elle tenir emprisonnée par sa force et son respect de la vie? Combien de temps encore le peuple acceptera-t-il les gesticulations politiciennes ? Tous les palestiniens ne sont pas coupables mais leur manque de réaction et les déclarations incendiaires de leurs responsables en font des complices. Il faut frapper fort avant qu’il ne soit trop tard ! La petite Hallel, comme tous ceux qui ont été lâchement assassinés sont toujours, aux yeux du monde, coupables. Coupables d’être juifs, de vivre sur leur Terre et surtout de vouloir y demeurer. Israël est en deuil, nous pleurons toutes ces victimes arrachées mais nous savons que nous n’avons pas d’autre choix que de poursuivre notre chemin.
Le ciel est rempli d’étoiles et parmi elles brillent celles de tous ceux et celles qui nous ont quittés. Elles scintillent et nous éclairent. Levez les yeux, regardez vers le ciel, Hallel, Mark et tous les autres sont là.Ils nous gardent et nous regardent. Ils intercèdent pour nous. Qu’ils reposent en paix et que justice soit faite !

Gil Taieb

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements