Israël gagne l’Eurovision Netta Barzilai super star ! “Kapara sur vous”

Placeholder

Product Description

Jusqu’au bout du suspense. Israël a remporté l’Eurovision 2018 pour avec la chanson Toy interprétée par Netta Barzilai. Chypre et l’Autriche complètent le podium avec respectivement 436 et 342 points. La France, représentée par le duo Madame Monsieur et leur titre Mercy, se classe 13e avec 173 points. C’est la quatrième fois qu’Israël remporte ce concours. Heureuse et émue à la fois, Neta Barzilaï a exécuté une nouvelle fois son chant “Toy” devant un public chaleureux. Elle a exprimé sa joie au micro des présentatrices, soulignant qu’il s’agit d’une “victoire pour les gens différents”. Et surtout, elle a hurlé devant l’assistance “ love my country ! Next time in Jérusalem!”
Le Premier ministre Binyamin Netanyahou l’a immédiatement appelée, lui confiant que toute la famille Netanyahou avait passé la soirée devant la télévision en espérant sa victoire. “Neta! Vous êtres formidable! Merveilleuse! ‘Kapara‘ (1) sur vous!! L’an prochain à Jérusalem! Nous vous attendons et vous aimons! Vous êtiez une excellente ambassadrice d’Israël!”
La ministre de la Culture et des Sports Miri Reguev : “Kapara sur vous! Vous nous avez tous émus et avez apporté un immense prestige à Israël. Vous avez offert un merveilleux cadeau à Israël pour son 70e anniversaire et pour les 51 ans de la libération et de la réunification de Jérusalem. L’an prochain, nous ferons tout pour accueillir l’Eurovision dans les meilleures conditions et pour montrer au monde le vrai visage d’Israël”.
La chanson Toy évoque la libération de la parole des victimes d’harcèlement et le mouvement #MeToo. Depuis qu’elle a été révélée, elle figurait parmi les grandes favorites pour la victoire finale. Vingt-six pays étaient en lice pour cette 63e édition du concours. La scène de l’Altice Arena a ainsi vu se succéder un vampire ukrainien, une soprano estonienne, des rockeurs hongrois, une pop star australienne… Un inventaire à la Prévert de la musique européenne – et extra-européenne – qui aura été suivi par plus de 200 millions de téléspectateurs à travers le monde.
La soirée aura été marquée par un incident : l’envahissement de la scène par un intrus qui a pris des mains le micro de la candidate Britannique SuRie afin de protester contre la présence du Royaume-Uni dans le concours Eurovision suite au Brexit.

Israël: la ferveur monte à Jérusalem avec l’emménagement de l’Ambassade américaine !

Agitant les drapeaux frappés de l’étoile de David, chantant et dansant au son de musiques populaires et de “Toy”, le titre vainqueur de l’Eurovision la veille, les marcheurs, essentiellement des jeunes, devaient rallier le Mur occidental, lieu sacré du judaïsme, dans la Vieille ville.
Lior, 18 ans, venu du sud du pays, a ainsi exprimé sa “fierté d’avoir un État, l’indépendance et la dignité”.
C’est le premier épisode d’une semaine où vont se succéder des événements lourds de signification et de menace, en commençant avec cet anniversaire de la prise de Jérusalem-Est par l’armée israélienne en 1967, la réunification de la ville.
Israël baigne en conséquence dans la ferveur pro-américaine et une douce euphorie blanche et bleue, après une semaine marquée par les coups diplomatiques et militaires infligés à l’Iran.
La police a du mobiliser un millier d’hommes pour sécuriser l’ambassade et ses alentours, pavoisés de la bannière étoilée et d’affiches proclamant “Trump Make Israel Great Again”.
“Il ne fait aucun doute qu’en termes de sécurité, c’est l’une des semaines les plus intenses”, a dit un porte-parole de la police, Micky Rosenfeld.
“Jérusalem est mentionnée 650 fois dans la Bible, pour une raison simple : depuis 3.000 ans, c’est la capitale de notre peuple et seulement de notre peuple”, a dit le premier ministre Benjamin Netanyahu.
Le maire de Jérusalem Nir Barkat voit dans l’ouverture de l’ambassade l’émergence d’un “nouvel ordre mondial”. Le grand club de football local a lui dit vouloir se rebaptiser “Beitar Trump Jerusalem”.
L’ambassade américaine, provisoirement installée dans les locaux de ce qui était le consulat américain en attendant la construction d’une nouvelle représentation, s’ouvrira sans M. Trump.
Il a envoyé à sa place sa fille Ivanka, le mari de cette dernière et conseiller de la Maison-Blanche Jared Kushner, le secrétaire d’État adjoint John Sullivan et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin. Le président américain s’adressa par vidéo aux 800 invités attendus.

Escalade militaire entre les terroristes du Hamas et Tsahal

L’aviation de l’armée israélienne a frappé dans la nuit de mercredi 16 à jeudi 17 mai, des positions de l’organisation terroriste Hamas à Gaza, en riposte à des tirs à l’arme lourde contre la ville israélienne frontalière de Sderot, a-t-elle indiqué dans un communiqué.L’armée a visé en tout 7 positions du Hamas “en réponse aux tirs” contre Sderot, “et de nombreuses attaques par tirs au cours de la journée”.
Communiqué de Tsahal :
“Il y a quelques instants, des avions de l’Armée de l’Air ont frappé des cibles terroristes du Hamas dans le nord de la bande de Gaza. 4 des cibles étaient des infrastructures terroristes dans un complexe militaire et 3 autres étaient dans une usine de production d’armes”
Plus tôt mercredi, des chars israéliens avait déjà ciblé à deux reprises le Hamas à Gaza suite à des tirs d’artillerie lourde contre des habitations de la ville de Sderot.
Communiqué de Tsahal :
“Une maison touchée par balle à Sderot. Il a été déterminé que la balle proviens d’une mitrailleuse du Hamas à Gaza. Un certain nombre d’impacts ont été identifiés sur la maison”.
Ce nouvel échange de tirs intervient alors que l’escalade militaire entre l’organisation terroriste et Israël s’accentue de jour en jour après les violents affrontements survenus aux frontières avec l’Etat hébreu le jour de l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem. Répondant à l’appel du Hamas – qui a reconnu mercredi que 50 des 62 morts appartenaient à leur organisation – des dizaines de milliers de manifestants palestiniens se sont massés près des clôtures de sécurité séparant Gaza à Israël. Plusieurs groupes ont tenté d’endommager ces clôtures et s’infiltrer sur le territoire israélien. Selon Tsahal, ces groupes souhaitaient se rendre dans les localités israéliennes voisines afin de “commettre des massacres contre les civils israéliens”.

Une journée historique entre le Guatemala et Israël

Le Guatemala a pris la décision de déplacer son ambassade en Israël ce mercredi à Jérusalem. “Nous entamons une journée historique dans l’amitié entre le Guatemala et Israël”, a lancé Jimmy Morales, le président guatémaltèque sur Twitter. Le Guatemala est le deuxième pays à transférer sa représentation diplomatique à Jérusalem, après les Etats-Unis. Ils rompent avec des décennies de consensus internationaux qui veut que les ambassades soient installées en dehors de la Ville sainte, compte tenu de son statut disputé et de la persistance du conflit israélo-palestinien.
Le Guatemala est un pays d’Amérique centrale au sud du Mexique. La capitale, Guatemala, abrite l’imposant palais national de la Culture et le musée national d’Archéologie et d’Ethnologie. Le Guatemala est une République présidentielle démocratique. Les élections législatives et présidentielles ont lieu tous les 4 ans en même temps. Le président est à la fois le chef de l’État et le chef du gouvernement. Le président et les ministres qu’il nomme sont à la tête du pouvoir exécutif. Le législatif n’est composé que d’une seule chambre comptant 113 députés.

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements