Israël et le Hesbollah …

Placeholder

Product Description

Par JSS
Le Hezbollah menace de nouveau Israël après la mort de Kuntar
Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a pointé du doigt Israël pour le raid aérien qui a tué le terroriste Samir Kuntar. Il a dit que son groupe a le droit de répondre à la mort de Kuntar et il le fera. Alors qu’Israël n’a pas confirmé ni démenti qu’elle était derrière la frappe qui a tué Kuntar, les politiciens israéliens ont salué la mort de l’homme qu’ils ont décrit comme un “terroriste barbare.” Kuntar avait enlevé et assassiné la famille Haran dans une attaque terroriste en 1979.
Dans un discours en direct sur la télévision libanaise, Nasrallah a dit que lui et son organisation “n’ont aucun doute sur les auteurs de l’assassinat.” Il a ajouté que “frère Samir avait toujours été une cible pour Israël.” Kuntar a été inhumé à Beyrouth. Des milliers de personnes ont scandé “Mort à Israël” alors que les combattants du Hezbollah dans des uniformes militaires transportaient le cercueil dans un cimetière musulman chiite. Le “ministre des Affaires étrangères” du Hezbollah, Ammar Moussawi, a juré de venger la mort de Kuntar. “L’ennemi israélien regrettera la mort de Samir Kuntar”.

Par The Time of Israel
Kuntar, chronique d’une mort et d’une réponse annoncées
Le terroriste druze libanais savait qu’il allait mourir ; et Israël sait que la réaction du Hezbollah ne sera pas longue à venir.
Samir Kuntar était un homme condamné. Depuis le moment où il a regagné sa liberté dans l’échange de prisonniers de 2008 entre Israël et le Hezbollah, Kuntar a défié l’Etat d’Israël. Non content d’avoir assassiné Daniel Haran et sa fille de quatre ans, Einat, à Nahariya en 1979 – où il a écrasé la tête d’Einat à plusieurs reprises avec la crosse de son fusil – ce détestable terroriste a décidé de payer sa dette au Hezbollah à qui il était redevable de sa sortie de prison, en travaillant pour lui.
Après le début de la guerre civile en Syrie, le Hezbollah a envoyé Kuntar mettre en place une infrastructure terroriste dans les villages druzes du plateau du Golan syrien, particulièrement dans les régions qui restent sous le contrôle du régime, autour de la ville de al-Hader.
Pendant cette dernière année, Kuntar s’est lié avec les Iraniens, qui traitent le plateau du Golan syrien comme la 15e province de l’Iran (Bahreïn étant la 14e). Leur tentative d’utiliser la région comme une base pour des attaques terroristes contre Israël signifie que l’élimination de Kuntar n’était qu’une question de temps. Kuntar le savait.

Par JSS
Netanyahu à Nasrallah : “si vous attaquez, nous serons sans pitié !”
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a adressé mardi un message sans équivoque au chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah : “Nos ennemis doivent savoir que nous riposterons agressivement à toute attaque contre nous !”. Netanyahu a fait ce commentaire lors d’une cérémonie de remise des prix pour les employés du Mossad. Ces mots viennent 48 heures après ceux de Nasrallah promettant de “venger” la mort du terroriste Samir Kuntar. Ce dernier a été tué dans une attaque de missiles dans une banlieue de Damas, la semaine dernière.
Le Hezbollah accuse Israël. L’armée syrienne libre revendique l’attaque. Et Israël ne confirme ni ne dément.

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements