Faut-il grâcier Nicolas Sarkozy ?

Placeholder

Product Description

Bien qu’élu des Républicains, j’ai été l’un des plus grands adversaires (à mon niveau, entendons-nous) de Nicolas Sarkozy.
Combien de fois ai-je pris la parole à la télévision, dans la presse, sur Internet, ou dans mes discours publics comme privés, pour dénoncer celui qui nous a trahis ? Combien de fois l’ai-je traité de salopard ! de menteur ! de manipulateur excentrique !
Et je n’ai pas été le seul ! Si l’on pose la question aux 93% de franco-israéliens qui ont voté pour Sarkozy en 2007, je ne suis pas certain que la moitié aient encore de l’estime pour ce bonimenteur, ce vendu au Qatar !
Et pourtant, avec les primaires de la droite et du centre en France, Nicolas Sarkozy, talentueux au possible – il faut l’admettre – se donne un nouvel élan de popularité au sein de notre communauté de 75.000 électeurs. Et c’est sans parler des juifs de France, 3 fois plus nombreux qu’ici !
Lors d’une conférence organisée par le Club 50 à Tel-Aviv le 25 septembre, j’ai rencontré un vieil ami juif de France en vacance ici. “J’ai assisté à un de ses discours donné devant la communauté juive” me raconte ce militant juif qui serait qualifié “d’ultra-sioniste” dans la presse française (comme si c’était péjoratif…) “Et quand la conférence a commencé, je me suis retourné vers mon voisin et je lui ai dit : il va encore nous avoir… ”
A la fin de ladite conférence, mon ami avait raison. “Après tout ce que l’on a dit de lui, on ne peut que voter pour lui aujourd’hui encore ! Qui veut d’un Juppé ? Et il est hors de question qu’il n’y ait pas d’alternance. Je voterai donc pour lui.”
D’où ma question: faut-il gracier, Nicolas Sarkozy ?
Ce n’est pas à moi de vous influencer – et ce serait bien malhonnête de profiter de cette tribune dans FUté Magazine pour le faire. Mais admettons que la situation est complexe !
Voter pour Le Pen ? Vraiment pas pour moi !
Juppé ? Certainement pas non plus.
Hollande ? Il a certes fait globalement mieux sur Israël que Sarkozy, mais son bilan est déplorable.
Et je ne parle pas de l’extrême gauche.
Certains sont tenté par Macron mais à ce jour, je ne crois pas qu’il arrivera à obtenir les 500 signatures. Il est tout aussi dangereux que pour la droite que pour la gauche. Et surtout, il n’aurait aucune majorité à lui au parlement pour mener son programme.
Quant à ceux qui préfèrent l’abstention “parce qu’il n’y a plus rien à tirer de la France” je réponds tout simplement que nos amis et nos familles sont encore là-bas et qu’il faut voter pour eux. Et j’ajoute que c’est une chance que de pouvoir voter en France dans le but d’influencer autant que faire se peut la politique de la France à l’étranger (au même titre que les franco-maghrébins votent souvent pour les partis antisémites de la gauche extrême).
Alors la question est ouverte et j’invite chacun à m’envoyer ses réflexions sur le sujet, afin de m’influencer sur le bon vote à tenir dans les prochaines semaines !

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements