Eilat en toutes circonstances

Placeholder

Product Description

Tourisme et Coronavirus… Une chance pour les israéliens !

Certains événements bouleversent les civilisations. Nous nous trompons peut être, mais le sentiment que nos vies vont changer nous traverse. L’homme idéal du XXIe siècle est libre, sans frontières, confiant envers un système international robuste et protecteur. Il a brusquement découvert les limites de ce système. Les lumières du phare chinois de la mondialisation n’étaient pas si éblouissantes qu’on ne le crut. Si prompte à nous faire consommer sur leurs Aliexpress et consorts, les chinois expédièrent au monde un colis au contenu plus coûteux que d’habitude…
Mais la vie continue ! Elle suit tranquillement son cours, nous imposant seulement de changer nos manières et nos relations humaines. Par ailleurs, les habitants de chaque pays du monde redécouvrent un concept pertinent mais décrié : les frontières. Pour les français, plus question de visiter leurs cousins et familles à Netanya. Pour les israéliens, plus question de fêter pour les fêtes de Pessah, leur jeunesse en Thaïlande ou en Amérique du Sud…

Mais est-ce négatif ?

Cette question en ferait frémir plus d’un ! Comment oserait-on questionner cette culture des voyages et du village global ! Pourtant, ce questionnement n’est pas seulement légitime, il est libérateur. Il nous libère de ce dogme qui nous poussait à aller chercher au loin, des joies et des paysages qui se trouvent à notre porte. Pour les israéliens cette réalité est amplifiée.

La géographie particulière de l’Etat Hébreu

“Israël ? C’est trois départements français” cette phrase nous semble évidente tant nous l’avons entendue. Elle est vraie mais trompeuse. Du Nord au Sud, Israël est deux fois plus petit que la France ce qui correspond toutefois à 500 km de longueur. 500 km de plaines, de monts, de déserts et de mers cohabitent harmonieusement, dans un climat agréable bien que parfois capricieux. Cette géographie classique pour un pays méditerranéen à été comprise par les élites politiques du pays dès qu’ils ont posé le pied sur le territoire. Ce nouveau peuple d’émigrés s’est imprégné de ce sol et a su l’aménager correctement. La ville d’Eilat représente sur ce point le génie de l’Etat Hébreu.

Eilat redevient la destination des israéliens

Beaucoup s’inquiètent de la fermeture des frontières pour l’économie israélienne. En réalité les citoyens israéliens vont redécouvrir leur pays et en premier lieu la magnifique ville d’Eilat. Station balnéaire de l’Etat Hébreu, la ville concentre toute la réussite d’Israël alors qu’elle n’était qu’un oasis excentré à l’extrémité d’un désert sec et aride. Les réservations pour séjourner dans la ville augmentent considérablement, et les franco-israéliens ont décidé de suivre ce mouvement.
Ils vont redécouvrir cette magnifique flore sous-marine, qui attire tant de plongeurs professionnels et qui n’a rien à envier à celle de Bali ou du Panama. Ils vont également redécouvrir cette faune surprenante et vivifiante, pour un climat si désertique. Le Parc National, la barrière de corail, le récif des dauphins sont des lieux de haut tourisme reconnus par la communauté scientifique.
Cette biodiversité n’est qu’une explication à l’attractivité de ce petit paradis. Cette vie se fond dans un paysage sublime unique en Israël et dans le monde. Peu de pays offrent une mer limpide et brillante reflétant une chaîne de montagne protectrice et cajolante.
Eilat est le Las Vegas d’Israël. Un passage dorénavant obligé pour tous les amateurs de ce pays. Les cinémas, discothèques, restaurants et lieux d’animation sont pléthores. Les sublimes plages d’Eilat et son cadre idyllique attirent les familles souhaitant repos et soleil. La vie nocturne de la ville plaît aux adolescents et aux jeunes. Elle est la seconde Tel Aviv mais dotée d’un charme supplémentaire. Elle a de plus que Tel Aviv un calme et un état d’esprit envoûtant et reposant.
Mais Eilat est un symbole que les israéliens retrouveront en la visitant cette année et sûrement à Pessah. C’est le symbole que l’Etat d’Israël aménage son territoire pour son peuple et pour son économie. Eilat est le pont économique vers l’extrême-Orient. Quand l’Égypte ferma le canal de Suez au début des années 50, Israël voyait dans Eilat une nécessité pour avoir ce contact vers l’Asie. Sans Eilat, il était probable qu’Israël dut se cantonner à sa façade méditerranéenne pour assurer son développement économique. Israël a pu faire de cette ville un port industriel et commercial efficace et une station balnéaire attractive et envoûtante.
Le Coronavirus contraint tout le monde à rester dans son pays. La ville d’Eilat est une opportunité à saisir pour les habitants de tout Israël, qu’ils soient Francophones ou Israéliens.
————————————————

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements