DEUX DETAILS DE L’HISTOIRE D’OSIRAK

Placeholder

Product Description

L’accord obtenu aux forceps par Barack Obama au Congrès, sur le nucléaire iranien, rend une grande partie du monde arabe et la plupart des juifs du monde entier, malades. Et alors que l’on peut imaginer, à moyen ou à long termes, des frappes israéliennes sur l’Iran, il est bon de se rappeler certains détails de l’histoire.

Le 7 Juin 1981 Israël a bombardé le réacteur nucléaire d’Osirak, près de Bagdad. L’information n’a été rendue publique que le lendemain, et sur-lendemain, le 9 juin, Yitshak Shamir, alors ministre des Affaires étrangères, a envoyé une lettre en langue anglaise afin d’expliquer ce qu’il s’est passé, à ses ambassadeurs.

Deux détails ressortent de cette lettre.

Tout d’abord, peu d’ambassades ont reçues la lettre. Dans le monde arabe, Israël n’avait de relations diplomatiques qu’avec l’Egypte… Mais Israël n’avait pas non plus beaucoup d’ambassades dans les pays de l’URSS. En Afrique, les relations diplomatiques d’Israël étaient loin d’être bonnes… Et l’on ne parle même pas des pays dits non-alignés, (toujours) fermement opposés à l’existence d’un Etat juif. Ceux qui disent qu’aujourd’hui “Israël est isolée” sur la scène internationale devraient se rappeler à quoi ressemblait la diplomatie israélienne il y a 35 ans !

Le deuxième point à noter est la critique implicite de Shamir à l’encontre de certaines Nations qu’il ne cite pas. Comme vous le verrez plus bas, si demain Israël attaquait l’Iran, le communiqué pourrait être un copié-collé !

“Israël a fait appel à plusieurs reprises aux pays qui ont fourni l’Irak avec de la technologie et des matières nucléaires, soulignant les graves dangers que ces biens posent pour la paix dans cette région et à Israël en particulier. Nous avons souligné que cette aide était susceptible de raviver les flammes du conflit dans la région et de mettre à néant les efforts pour parvenir à un règlement de paix. Nous avons réaffirmé l’importance que tout soit fait pour empêcher l’Irak d’obtenir une capacité nucléaire militaire. Nous avons également exhorté les autres gouvernements amis à user de leur influence dans ce sens.”
Chacun saura supposer qui sont ces Etats qui ont livré du matériel nucléaire à l’Irak… Où qui voulaient empêcher Israël de se défendre en affirmant toutefois que “la sécurité d’Israël est un droit absolu.”

Rien, vraiment rien n’a changé. Et voilà aujourd’hui les Nations se courber devant l’Iran ; et les entreprises du monde entier accourir pour gagner quelques contrats. A la différence que cette fois, une grande partie du monde arabe soutiendrait Israël dans ses frappes préventives !

Par Jonathan-Simon Sellem
Représentant élu des Français d’Israël

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements