Combien tu m’aimes ?

SAMSUNG DIGIMAX 420
Combien tu m'aimes ?
Category: .

Product Description

Combien tu m’aimes ?

 

II y a toujours eu plus de guerres dans le monde que de paix. Plus de gens qui se haïssent que d’autres qui s’aiment. Tout le monde cherche à être aimé et à aimer, et pourtant, on voit que dans la réalité nous n’y arrivons pas toujours.

Si tu poses la question :”Quelle est la définition de l’amour ?”, tu verras que peu de personnes pourront te répondre, ou alors, chacun aura une version différente. Tout le monde aspire à la même chose. Alors, qu’est-ce que l’amour ? Est-ce que c’est donner et recevoir ? C’est ressentir quelque chose ? Mais quoi ? Est-ce que l’on peut exprimer ce que l’on ressent ? Comment est-ce que je peux savoir si j’aime mon mari ? Est-ce que c’est “chimique”? Si c’était le cas, on aurait inventé cette fameuse pilule magique, et donc nos problèmes seraient réglés, le monde vivrait en parfaite harmonie et… en paix !

En vérité, chacun ressent quelque chose, c’est très perso, car il est très dur d’arriver à l’amour. Tu peux apprendre les maths, la physique, la peinture ou encore la danse, mais personne ne peut apprendre à aimer, parce qu’aimer c’est un sentiment qu’on ne peut expliquer. On pourrait presque dire qu’aimer, c’est un mérite. Pourtant, la Torah a une définition très claire de ce qu’est l’amour. “Tu aimeras ton prochain comme toi-même”, c’est un grand principe dans la Torah. Selon le judaïsme, si tu n’arrives pas à aimer, c’est que tu n’es arrivée à rien dans ta vie. Dans le Chéma Israël, il est écrit “Tu aimeras Hachem de tout ton coeur, de toute ton âme, de toutes tes forces”, mais en vrai je ne Le connais pas, ne L’ai jamais vu, comment est-ce que je peux L’aimer ? Le Gaon de Vilna nous dit qu’il y a plusieurs sortes d’amour, plusieurs façons d’aimer : si tu m’aimes alors je t’aimerai, c’est la façon la plus classique. C’est une forme de business, car véritablement, est-ce qu’on peut choisir ? On peut aimer aussi celui qui nous guide vers l’essentiel. Il y a beaucoup de personnes qui te donnent, et pourtant tu ne les aimes pas forcément, parfois même tu peux penser qu’elles ne te donnent pas assez à ton goût.

Imagine une scène que tu as certainement dû vivre au moins une fois dans ta vie, et même si ce n’était pas tout à fait cette scène-là, tu as dû en vivre une similaire : ton mari t’offre un super cadeau pour ton anniversaire. Ça faisait des semaines qu’il y pensait, il s’est renseigné pour savoir ce que tu aimais, ce qui était à la mode en ce moment, et il a même dû faire un gros sacrifice financier pour t’acheter ce cadeau. Au moment où il te l’offre, comme tu peux l’imaginer, après ce temps de préparation et d’efforts, il est en pleine émotion…

Et toi, en le recevant, tu le remercie simplement, sans grand enthousiasme… Et là, ton mari te dit “Ça te plait ? T’as vu, j’ai trouvé exactement ce que tu voulais”. Et toi de lui répondre : “Oui, c’est sympa”. Et là, il est brisé, car comprends bien : ce n’était pas son activité favorite que de courir les magasins et de se renseigner sur les dernières tendances féminines… Il l’a fait car il t’aime et qu’il voulait te faire plaisir. Toi, tu vois ça comme quelque chose de normal, tu as presque envie de lui dire : “Ca va, c’est juste une fois par an que tu te bouges, après tout c’est mon anniversaire, c’est la moindre des choses que tu m’offres un cadeau”. Total… tu restes là avec ton indifférence. Tu comprends bien qu’il y a un problème dans ton attitude, bien évidemment. Il est simple : tu penses que c’est normal, qu’il te doit bien ça avec tout ce que tu fais. Le problème est là: tu ne peux pas aimer ni te sentir aimée si tu penses que tout te revient de droit. Quand ton mari fait quelque chose pour la maison ou pour toi, tu te dis que c’est normal, tout comme c’est la normalité pour toi qu’il t’offre un cadeau pour ton anniversaire.

Nous vivons malheureusement dans une société, qui nous a éduqués à penser que tout est normal et que tout nous est dû. La preuve : si ton mari te fait une surprise, même bidon, tu seras très émue car tu ne t’y attendais pas. Sache que la pire des choses pour un homme, c’est de penser que tout lui revient, car dans des conditions pareilles, tu ne pourras jamais aimer. Alors quelle est la solution? Car il est évident qu’on ne peut vivre sans amour!

Plus tu travailleras ton humilité en te disant que personne ne te doit rien, plus tu te donneras des chances pour aimer. Si tu penses que le monde se doit de te donner, tu ne pourras jamais rien apprécier. Même avec Hachem, tu peux avoir ce problème, car Hachem dans Sa grande humilité se contracte à tel point que tu peux penser que tout ce que tu as est une normalité. Mais, réfléchis un instant : penses-tu vraiment que tout ce qu’Hachem te donne tu le mérites ? Comprends bien que si tu travailles cette notion, la notion que “rien ne te revient”, tu vas enfin apprendre à aimer et à apprécier ce qu’il y a autour de toi. Tu commenceras donc à comprendre que tout est “matanat hinam” (tdlr : cadeau gratuit).

Selon les enseignements de Rabbi Nahman de Breslev 

Yael Taieb

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements