CAISSE DE SANTE

Placeholder

Product Description

Etre ou ne pas être vacciné contre la grippe ? telle est la question
Par le Dr Boni Malka Johana, Dr généraliste spécialiste des urgences
Meuhedet Smilanski, Netanya

Il y en a qui répondront : L’année dernière j’ai fait le vaccin et j’ai été encore plus malade, d’autres diront la grippe je l’ai déjà eu ce n’est pas la fin du monde alors à quoi bon ?

La grippe mais qu’est-ce que c’est ?
C’est une maladie infectieuse et contagieuse des voies respiratoires.
Elle est essentiellement causée par le virus Myxovirus influenzae.
Ce virus n’est pas stable. Il change tous les ans, c’est pourquoi il faut refaire la vaccination tous les ans.
La grippe est bénigne chez des adultes en bonne santé. Elle dure de 3 à 7 jours, mais elle n’est pas sans risques :
- d’abord celui d’être cloué au lit avec de la fièvre, une toux, des courbatures et des maux de tête.
- également le risque de transmettre cette maladie à des proches ou à des personnes fragiles pour qui la grippe peut même s’avérer mortelle.

Quel est le mode de transmission ?
Elle se fait par des gouttelettes projetées dans l’air lorsque les malades toussent ou éternuent. Le virus se trouve également sur les mains des personnes infectées. Une personne infectée peut être contagieuse le jour précédant ses premiers symptômes et peut transmettre le virus durant 5 à 10 jours. Les enfants sont parfois contagieux durant plus de 10 jours.

Quelles sont les personnes à risques ?
- Les personnes de plus de 65 ans
- Les Patients atteints de maladies chroniques
- Les femmes enceintes
- Les femmes en post-partum
- Ceux qui ont été hospitalisés au cours de l’année
pour une pneumonie
- Les personnes à proximité des personnes âgées
et des équipes médicales
- Les enfants de 6 mois à 12 ans.

Quelles sont les complications ?
- La pneumonie bactérienne est la principale complication.
- Le Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu est une complication rare, grave.
- Le syndrome de Guillain Barré, maladie auto-immune qui provoque une atteinte des nerfs périphériques et une paralysie.
- Le décès. Il y a 600.000 décès annuels dans le monde de la grippe. En Israël, entre 500 et 1 000.

Quels sont donc les moyens de lutte ?
La grippe guérissant en général spontanément, son traitement consiste à soulager les symptômes. Il repose sur l’hydratation, des médicaments contre la fièvre, les douleurs et la toux. Les antibiotiques, qui tuent les bactéries, sont inutiles contre une maladie virale comme la grippe.

Le vaccin, base de la prévention
Il diminue d’environ 80% la morbidité chez les adultes en bonne santé. Le vaccin n’est certes pas obligatoire mais il est fortement recommandé. En Israël, Il est entièrement gratuit dans toutes les Koupat Holim. Il est constitué de particules virales inactivées. Il ne peut en aucun cas provoquer la grippe. Sa protection est atteinte dans les deux semaines après la vaccination.
Ils permettent de développer des anticorps pour lutter contre le virus. Le vaccin par injection intra musculaire est recommandé pour les enfants de 6 à 23 mois, et les personnes de 18 ans et plus. Le vaccin intranasal est recommandé pour les enfants de 2 à 5 ans.

Quels sont les effets indésirables du vaccin ?
Pour 10 à 40 % une rougeur ou une douleur au point d’injection. Chez 5 à 10 % fièvre, douleurs musculaires ou légères nausées.

Alors se faire vacciner ou pas ?
Quand une approche de soins s’avère sécuritaire c’est une prévention recommandable, permettant de diminuer la transmission de la grippe et ses complications. Voilà pourquoi je recommande le vaccin. Je me fais vacciner tous les ans sans jamais avoir encouru le moindre effet secondaire, afin de limiter la propagation du virus auprès des personnes fragiles.

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements