Breslev Polemique

SAMSUNG DIGIMAX 420
Breslev Polemique
Category: .

Product Description

www.nahmanmeouman.com

 

La Polémique contre Breslev

 

Dès son retour de Terre Sainte, Rabbénou Na’hman se rend à Liadi. Il y rencontre le Rav Chnéor Zalman Zatsa”l (Ba’al haTanya), à qui il retrace son voyage. Ils deviseront ensemble de la manière de répartir les Tsédakot collectées en galout (exil) en faveur des pauvres d’Eretz Israël. Puis, le Rebbe voyage à Nesskhiz, et rend visite au Rav de la ville, cinq jours avant son décès. Ce dernier souffre depuis des années d’une maladie incurable. Il agonise sur son lit, dans une chambre obscure, et ne supporte ni lumière ni odeur de nourriture. Ses serviteurs filtrent longuement ses aliments, afin qu’il puisse en consommer. La visite de Rabbénou le ressuscitera littéralement. Le Rav enthousiaste le recevra avec tous les honneurs. Ils devisent ensemble allègrement, échangent des secrets de Torah et rivalisent d’arguments quant au fait d’appréhender les Hassagot (révélations spirituelles). Puis, le Rav ordonne que l’on prépare un repas et y assiste personnellement. Malgré sa grande faiblesse, il revêt un habit tissé de fils d’or en l’honneur de son hôte et place le Tsadik en tête de table. Au cours du repas, il offrira dix pièces d’or pour un Pidyone Néfèch (rachat de l’âme), mais Rabbénou sait déjà que pour survivre, ce Rav aurait dû distribuer toute sa fortune à la Tsédaka, et cela, il ne le lui proposera pas. Puis, le Tsadik s’en retourne. Le Rav décèdera peu de temps après.

En l’an 5560, on demande du Ciel à Rabbénou, d’aller s’installer dans la ville de Zlatipalé.

Peu avant, sa fille Miriam se marie, au mois de Elloul. La mère de Rabbi Na’hman – Feiguë – assiste au mariage. Inspirée de l’esprit divin, elle aperçoit le Baâl-Chem-Tov descendu du Ciel pour réjouir l’assistance.

Puis Rabbénou loue une maison à Zlatipalé et s’y installe sans délai. Les habitants de la ville sont ravis de l’accueillir. Les fêtes de Tichri approchent, ils lui demandent de diriger les offices de la Grande Synagogue: le Maître pourra nommer à son gré officiants et sonneurs de Chofar, Rabbénou consent. Nombre de ses disciples se joindront au Kiboutz de Roch Hachana. Puis, c’est Yom Kippour. Lors de la Néïla, prière de clôture, un notable vient s’imposer et officie sans l’assentiment du Tsadik, désireux d’étaler ses talents de chanteur en présence de son épouse. Mais sa gorge se serre subitement, impossible d’en sortir un son, il sera contraint de se retirer. Le jeûne achevé, Rabbénou émet une remarque amusée sur l’incident. Le notable se considère humilié et ira se plaindre auprès du Zaken de Chpolié, un vieux rav réputé qui dirige la ville voisine. Ce dernier considérait déjà Rabbénou comme un “rival” trop proche de son district, il s’empressera donc d’enflammer une terrible controverse contre le Tsaddik. Nous sommes un an et demi après le périple en Eretz Israël. Dès lors, le Rebbe sera accusé de mille et une malversations, il sera tourmenté  et poursuivi. La polémique contre Breslev éclate partout ! Interrogé par ses disciples stupéfaits, le Maître argumentera: “Qu’y puis-je? La véritable raison, c’est que je suis venu ici réparer les fautes d’idolâtrie du roi Jéroboam !”.

Deux années s’écoulent. Rabbénou Na’hman demeurera à Zlatipalé, il y rapprochera un grand nombre de disciples, parmi lesquels le Tsadik renommé Rav Yits’hak Aïzik, Zatsa”l.

 

Meir HADDAD – 054-8429006 «Le Chabbat de Rabbi NA’HMAN de Breslev», association bénévole pour la diffusion mondiale des enseignements Breslev – Soutien financier : 

Compte Postal Israelien 89-2255-7

 

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements