Brakhot pour FUTE Magazine

Placeholder
Category: .

Product Description

Brakhot pour FUTE Magazine

 

Témoignage du Rav Meir Haddad

Premier «Ouman» de Shmouël – Rencontre fortuite (?) à Kiev. 

C’était il y a trois ans! Nous venions juste d’accomplir la merveilleuse recommandation de Rabbi Na’hman: tous réunis, à Ouman, Roch Hachana auprès du Tsaddik. Nous retournons au bercail. Rendus à l’aéroport de Kiev, nous sommes contraints par les lenteurs slaves d’enregistrement des bagages, de patienter sur le parking d’en-face. Café-gâteaux, Musique, Chants & Danses. L’eus-tu cru? Un parking pourtant, c’est généralement gris voire triste… Eh bien, cette fois, pas du tout ! Et là-bas, au beau milieu de la foule pétillante, se dresse un homme, Shmouël Benguigui, fondateur du FutéMag, ardent disciple du RABBI de Breslev. Deux Juifs l’accostent par hasard, une discussion s’engage, inattendue, enflammée. Le Feu Saint dans son regard, Shmouël déclare ému : «Oui, trouvez-moi un rédacteur d’articles sur Rabbi Na’hman et je lui offre une tribune dans ma parution. Le public francophone a soif de conviction !»

Première discussion – Naissance d’une amitié sans faille

Quelques jours plus tard, les deux compères – en fait deux de mes amis, me téléphonent: «Meir, on a du nouveau, t’es assis? Alors, écoute bien!». Et patati, et patata… Non, mais c’est pas vrai? Bref, ils m’assènent un numéro de portable à contacter d’urgence. M’enfin !!! Ligoté, saucissonné, je ne peux que m’exécuter: «Allô?!». A l’autre bout: «Allô?». Une heure de conversation avec un inconnu. Nous deviendrons les meilleurs amis du monde, une amitié pleine, au-dessus du temps et de l’espace, une relation style «Amis d’enfance», une sorte de complicité naturelle qui avouerait «je comprends ou je devine».

Premier article – Rabbi NA’HMAN de Breslev, la Naissance du Maître

10/10/2011 – C’est mon anniversaire (rassurez-vous, en date laïque). Mon premier article paraît dans le FutéMag. J’ai le trac, je n’ai encore jamais écrit. Shmouël se veut rassurant: «Cool, Meir! Toi – tu écris, et Rabbénou – il dicte». Ah bon ! Comme ça, ça passe mieux. Les appels d’innocents lecteurs ne tarderont pas à me tirer de ma torpeur intellectuelle: «Qui, que, quoi, dont, où?». Retour sur les bancs de l’école, mais cette fois, c’est ma propre existence qui pose les questions…

Premier Spécial OUMAN … ROCH HACHANA !

L’année suivante, même période. Léa – l’épouse de Shmouël, à l’époque rédactrice en chef du FutéMag, me téléphone: «Allô, Rav Meir?». Moi : «Non, juste Meir». “Alors voilà, je reviens d’un périple grandiose sur les kivré Tsadikim (Saintes Sépultures). Shmouël et moi-même désirons que vous prépariez quelques articles pour un Spécial Ouman; bon, c’est d’accord?”. Je suis sonné: “Heu”. Léa: “Merci, du fond du cœur. Juste cinq articles pour dans une semaine”. Moi: “(Houps!) sDv”… La parution spéciale sortira effectivement, et ce sera une révolution – du genre tsunami. Dans les communautés francophones, on reste stupéfait: Breslev, NaNa’h, Ouman … C’est quoi tout ca? C’est nouveau, c’est fou, c’est in! Ca vient de sortir? Bref, dans le Ouman d’aujourd’hui, on ne trouve plus une maison, une rue, une chanson sans accent à la marseillaise. Alors, pari Futé, pari gagné?

Premiers regards – Retour vers le FUTUR

L’engouement pour le FutéMag est la plus belle preuve de sa réussite.

Shmouël, Léa, Sarah, Yéochoua et les autres… autant de précieux esprits, pour nous offrir un journal d’avant-garde, une radio inégalable, une revue de presse magistrale, des interviews exclusives, des forums etc. Pour toute cette splendide équipe, “Actions communautaires” rime avec “Générosité et Don de soi”, “Publicités” avec “Tikoun haklali à distribuer”. Un dénominateur commun, la Mission Sacrée qui les réunit: guider le Peuple entier, debout, vers l’Eternel, par le mérite des Tsadikim authentiques.

 

 

Témoignage  du Rav David Nacache

Depuis la création du journal, Shmuel Benguigui n’a eu qu’un seul objectif à savoir diffuser la Torah d’Erets Israël et informer le public francophone des évolutions de la société israélienne.

Et nous au sein de la Yeshiva, nous avons trouvé un partenaire d’exception pour faire découvrir la Torah du Rav Mordehai Eliahou au public francophone. Mille mercis encore à Futé Magazine, qu’il puisse continuer de nombreuses années à informer le public francophone et hatslaha pour la Radio qui l’accompagne.

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements