Attentat à San Diego !

Placeholder

Product Description

Après l’attentat du centre Habad de San Diego j’ai déclenché une polémique en demandant au mouvement Loubavitch de fermer tous ses centres dans le monde. Non pas pour des raisons de sécurité (il s’agit du sixième ou septième centre habad objet d’attaques terroristes) mais parce qu’ils trompent le monde juif en lui faisant croire que l’on peut vivre tranquillement en galout. Pour me contredire un éminent représentant de ce mouvement m’a asséné deux arguments massue.
Premier argument : selon le Rabbi, la dimension messianique qui s’est dévoilée à notre époque protège tous les Juifs du monde ; il n’y a aucune raison d’avoir peur en diaspora et le retour en Israël s’opèrera dans l’aisance et la sérénité ! Toutefois la réalité apporte chaque jour un démenti formel. Déjà de son vivant le rabbi de loubavitch ne pouvait ignorer le nettoyage ethnique des Juifs des pays arabes dès la création de l’état d’Israël et le nombre incalculable d’attentats commis dans le monde. Après sa mort, l’Europe décomplexée par l’oubli de la Shoah joue, en tandem avec sa nouvelle population de remplacement musulmane, un air qui ressemble fort à celui des années 30. Aussi aveuglés qu’ils soient par l’appât du gain ou l’assimilation, les Juifs d’Europe ont fini par comprendre le danger et fuient ce continent. Il y a de fortes chances de croire que dans une décennie, il en restera autant qu’au Maroc aujourd’hui.
Second argument massue : comment puis-je pousser mes frères de Gola à monter en Israël alors que ses dirigeants vomiraient la Hala’kha et que notre Etat serait un “état de droit goy” (le droit Talmudique ne constitue que quelques pour-cent du droit Israélien) ?
Ce à quoi je réponds que même dans les films de Harry Potter on ne construit pas en un claquement de doigt un état avec des populations réunies des quatre coins du monde, sans ressources, en état de guerre permanent et tiraillé par le terrorisme. Et que beaucoup dans le monde ont le souffle coupé en voyant ce qui a été réalisé en moins de 70 ans. Il est dommage qu’une grande partie des Juifs se tiennent à l’écart de la renaissance de leur nation.
Encore une précision. Je me place dans une perspective de rupture radicale avec un monde ancien pour permettre à une nouvelle dimension d’Israël d’apparaître. La chenille meurt, vive le papillon. Le tout est de savoir où on se bat et pourquoi on se bat et contre quoi on se bat, le mal que l’on fait en vivant chez ceux qui nous veulent du mal et le bien que l’on fait en vivant chez soi et en combattant ceux qui nous veulent du mal chez nous, même si ça nous fait mal. Voici donc pourquoi je suis pour la fermeture des centres Habad. Mais pas simplement : je suis aussi pour la liquidation de tous les bâtiments juifs de galout et le transfert en Israël de toutes les richesses juives au profit de l’alyah. Je m’explique : toute synagogue est construite par un kahal (une communauté), Al tnay (à condition d’être transférée en Israël le jour venu). Donc ces biens appartiennent aux Juifs qui montent en Israël. Que ceux qui préfèrent la galout l’assument mais à leurs propres frais. Savez-vous ce que signifie couper les ponts ? Brûler comme Christophe Colomb les caravelles pour empêcher tout retour en arrière. Eh bien c’est cela qu’il convient aujourd’hui de faire avec la Galout. Je maintiens donc que si le Rabbi était vivant encore, il serait le premier à reconnaître que les Juifs n’ont plus rien à faire en dehors d’Israël.
—————————————————————

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements