Amir Haddad représentera la France à l’Eurovision 2016

Placeholder

Product Description

Amir Haddad est très fier de représenter la France à l’Eurovision 2016, et de pouvoir tenter sa chance dans une aussi grande compétition Internationale. Il sait que les attentes sont lourdes puisque la France n’a plus gagné depuis 1977 avec “L’Oiseau et l’Enfant” de Marie Myriam.
Le 14 mai prochain, Amir Haddad portera donc les couleurs de la France au concours de l’Eurovision, qui se tiendra cette année en Suède. Le jeune homme, qui s’est lancé dans le marathon promo pour défendre sa chanson intitulée “J’ai cherché”, extraite de son disque “Au cœur de moi” attendu dans les bacs le 29 avril, vient de dévoiler le remix qu’il présentera le soir de la finale.
Comme nous le savons tous, lors de l’Eurovision, les règles sont les règles ! Amir a dû retravailler sa chanson pour la faire tenir dans la durée impartie, soit trois minutes maximum. Amir a donc un peu raccourci sa chanson, modifiant notamment la fin de la mélodie.
Avec ce titre, en français et en anglais, Amir devra faire mieux que Lisa Angell, candidate malheureuse de l’an passé avec sa 25e place. “Je suis plutôt serein. La tâche qui m’est confiée est lourde mais je suis optimiste. Je suis également très fier d’avoir été choisi pour représenter la France. Je vais faire tout mon possible pour être à la hauteur et trouver la clé pour redorer le blason de la France dans ce concours”.

Bref retour en arrière : Amir est né et a passé son enfance en France. Il a grandi à Sarcelles puis à 8 ans il a suivi ses parents en Israël. PLus tard il y poursuit ses études, six années de dentisterie. Mais il n’a jamais oublié la musique. Pendant ses études, il suit également des cours de chant, enregistre un disque, et monte sur scène avec Patrick Bruel à Tel-Aviv. “C’était l’idole de mon enfance, je reprenais sa chanson ‘J’te l’dis quand-même’. Il a été le premier à me donner un coup de pouce”.

Pour Amir, sa participation à l’Eurovision est le fruit du hasard… et d’une rencontre. Il y a plusieurs mois, alors qu’il préparait son album avec un compositeur nommé Nazim, il rencontra l’un de ses amis, Edoardo Grassi, chef de la délégation française à l’Eurovision. Après avoir écouté sa chanson “J’ai cherché”, qu’il voulait sortir comme premier single, Edoardo a pensé qu’elle pourrait tout à fait représenter la France à l’Eurovision. Quand il le rappela pour lui proposer sa participation officielle, il a d’abord été effrayé : “J’avais peur de troubler le lancement de mon album et je me suis demandé si j’étais assez solide pour une compétition comme celle-ci. L’Eurovision peut être un formidable tremplin, et il peut influencer le reste de ma carrière en bien ou en mal.”
“Autour de moi, je sens une énorme motivation. J’y vais avec l’espoir de gagner. J’ai trois mois de préparation, je travaille dur. La version créée pour l’Eurovision sera plus courte, avec quelques surprises, notamment de mise en scène. Je ne laisse rien au hasard.”
Au sujet du refrain en anglais, Amir explique que l’Eurovision est regardée par 250 millions de personnes, qui ne parlent pas toutes français, et toutes les chansons qui ont gagné ces dernières années étaient en anglais.

Amir est un chanteur à deux couleurs, deux pays. Mais c’est en France qu’il souhaite développer sa carrière. Il a toujours gardé des liens très forts avec la France, où il passait chaque année deux à trois mois. “Porter un drapeau, une patrie, ce n’est pas rien. C’est un honneur et une lourde responsabilité. J’ai beaucoup réfléchi avant de me lancer et je veux m’en montrer digne.”

Après la fin de ses études, en 2012, il a voulu s’offrir une année de “repos” avant d’attaquer sa carrière de dentiste. Une année pour tenter une dernière fois sa chance dans la chanson, sa passion depuis l’enfance. Il avait participé à “Nouvelle Star” en Israël, mais il ne voulait pas reproduire ce schéma télévisé, qui est très bon en terme de notoriété mais où l’on est surtout très catalogué. Et puis un jour, un casteur de “The Voice” l’appelle après avoir vu une de ses vidéos sur Internet…
“J’ai appelé mes amis et ma famille en France et ils m’ont tous dit : “vas-y, fonce. The Voice a une très bonne image en France”. Ils avaient raison.
Après “The Voice” les maisons de disques ne m’ont pas contacté. Alors je suis allé les démarcher et une d’entre elles m’a dit : “où sont les chansons ?” Alors je me suis mis au travail. J’ai constitué une équipe pour produire, composer, écrire l’album, le promouvoir, j’ai créé une seconde famille… Je suis retourné voir les maisons de disques avec Valérie Michelin et nous avons choisi la plus familiale, Warner.
L’album sortira le 29 avril. Il s’appellera “Au coeur de moi”. Ce sera un disque très introspectif, plein de sincérité et d’espoir. Il parlera de mes deux pays, de mes voyages, de ce métier de chanteur dont j’ai toujours rêvé mais que je n’ai pas toujours eu le courage de faire.

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements