Adieu Madame Corona

Placeholder

Product Description

Je vous adresse ce courrier avant que vous nous quittiez pour toujours. En effet, vous allez très prochainement disparaitre de notre quotidien, je me dois donc, de vous exprimer ce que votre passage laissera comme souvenir.
Dès votre arrivée, vous avez semé la panique, vous vous êtes attaqué à nos ainés, à nos proches, à nos distractions, à notre économie, à notre liberté…
Mais il faut bien l’avouer et malgré tout le mal que vous vous êtes efforcé à répandre. Nous vous sommes redevable, et aussi surprenant que cela puisse paraitre, nous sommes dans l’obligation de vous dire merci.
MERCI de nous avoir ouvert les yeux sur ce qui était devant nous et que nous ne savions plus apprécier.
MERCI de nous avoir obligé à rester avec nos enfants et nos conjoints, d’avoir ainsi réappris à vivre ensemble, d’avoir découvert le bonheur des repas familiaux (même si les pâtes au thon … ça suffit !), d’avoir redécouvert les règles du Monopoly et les joies de gagner au Rummikube.
MERCI de nous avoir fait redécouvrir cette nature que nous étions en train de gaspiller ou même de piller tout court. De réapprendre à nous émerveiller du ciel bleu et des dessins de ses nuages. D’écouter avec candeur le chant des oiseaux, lorsque nous étions coincés sur nos terrasses ou dans nos jardins.
MERCI pour ce temps dont nous ne connaissions pas suffisamment la valeur. Un temps que nous consacrions un peu trop aux vanités de ce monde, et pas suffisamment à l’essentiel.
MERCI pour cette introspection forcée sur le sens de la vie, de l’importance d’en jouir pleinement et de la considérer comme un cadeau fragile.
MERCI de nous avoir fait prendre conscience à combien nos relations sont essentielles pour nous. Et à combien le fait de serrer ceux qu’on aime est un privilège à ne jamais négliger .
MERCI pour nous avoir fait comprendre à combien le temps est cher, à combien il est vain et fou de nous enfermer dans des distractions futiles et stériles.
MERCI de nous avoir permis d’écouter le silence et de nous avoir fait taire tous ces bruits qui nous empêchaient d’écouter les autres et nous écouter nous-mêmes.
Grâce à vous Madame, nous avons sans doute aborder une dimension cachée de notre personne.
Et nous sommes à présent, peut-être plus conscients, qu’il est plus important d’être que d’avoir. Mais pour être honnête avec vous Madame, je suis heureux que vous nous quittiez ;
Au plaisir de ne plus jamais vous revoir.

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements