A LA UNE

Placeholder

Product Description

Qu’ils aillent dans mille, mille enfers !” Oui, cette Terre appartient au peuple d’Israël Tom O’Connor se plaint sur Newsweek :”Israël dit que l’Europe peut” aller se faire voir des milliers de fois” pour avoir critiqué la violence (légitime) contre les (terroristes palestiniens déguisés en) manifestants.
Et Tom O’Connor pleure sur “Des dizaines de personnes (terroristes) tuées lors de manifestations (organisées par le Hamas) à Gaza alors que l’ambassade des États-Unis ouvrait ses portes à Jérusalem.
Un ministre israélien a répondu aux critiques européennes (partisanes pro-palestiniennes) concernant les attaques (défensives) contre les manifestants (les terroristes du Hamas) qui protestent (par la violence) contre la violence israélienne à Gaza. La réaction d’Israël aux récentes manifestations palestiniennes contre les gouvernements israélien et américain a suscité l’indignation (de la presse) internationale (de gauche).
L’Union Européenne a condamné (Israël pour le recours) à la force à Gaza (mais pas la violence des terroristes du Hamas). Dans une déclaration, l’UE a appelé à “une enquête sur les circonstances entourant” (la violence militaire israélienne à Gaza, mais pas la violence des palestiniens et des terroristes du Hamas). Le ministre israélien de l’énergie, Yuval Steinitz, a critiqué (la médiocrité) de l’UE :”Qu’ils aillent dans mille, mille enfers”, qualifiant l’UE d’hypocrite, selon le journal israélien Haaretz. “L’UE fait de la lèche à l’Iran et aidera [Téhéran] contre les sanctions américaines”. Steinitz aurait accusé l’UE de “harceler” Israël, tandis que “l’Iran procède à des exécutions, torture des homosexuels, viole les droits des femmes, soutient le terrorisme et [le président syrien Bachar] al-Assad, qui répand des armes chimiques sur son peuple”.
Steinitz a affirmé qu’Israël avait ouvert une enquête sur sa répression des manifestations de Haïfa et
a envoyé promener”l’Union Européenne qui ne représente pas vraiment les nations européennes”.
“C’est une organisation que personne ne dirige et qui est moins amicale envers Israël que les États européens eux-mêmes”. Israël et les États-Unis ont accusé le mouvement islamiste palestinien Hamas d’être à l’origine des manifestations récurrentes de la”grande marche du retour” où des milliers de Palestiniens ont exigé (verbalement) de récupérer les terres qu’ils habitaient (???) avant la création d’Israël en 1948.
Les États-Unis, Israël et l’UE considèrent le Hamas comme une organisation terroriste, et au moins un de ses responsables a affirmé que certains des manifestants tués étaient des membres du groupe.
Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (de gauche) a ordonné (???) une enquête sur les décès lors d’une manifestation du 14 mai contre la décision des États-Unis de déplacer son ambassade en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem, considérée par les Palestiniens comme leur capitale. Le déménagement controversé a été condamné par 128 pays contre 9 dans une résolution de l’ONU (de gauche) en décembre. (Source : librement adapté de Newsweek, Tom O’Connor).
The Jerusalem Post, Gil Hoffman : “Les ministres approuvent une loi criminalisant le fait de filmer les soldats de l’armée israélienne (par la presse internationale partisane de gauche anti-Israël). Cette loi (qui était nécessaire à la sécurité nationale) a été proposée par le directeur Robert Ilatov de Ysrael Beytenu.
Elle rendrait les contrevenants passibles de 5 années de prison, 10 ans si la sécurité nationale est en jeu. Le projet rendant illégale la diffusion de vidéos ou d’enregistrements audio (anti-Israël) de soldats de l’IDF a été dénommée loi Elor Azaria en hommage à un soldat de l’IDF condamné sur la base d’une vidéo de la scène diffusée par l’organisation (de gauche) B’Tselem pour avoir tué un terroriste palestinien.
“Le moment est venu de mettre fin à ces pratiques d’organisations de gauche, “soutenues par des puissances étrangères”, qui ont toute latitude pour filmer des soldats de l’IDF en mission”, a affirmé Ilatov.
“Il est de notre responsabilité d’assurer à nos soldats les conditions optimales pour mener à bien leur mission sans se préoccuper des critiques à leur égard de la part d’organisations de gauche”. Le projet sera porté au vote dans une lecture préliminaire à la Knesset et il sera accepté avec le soutien de la coalition. La loi devra être réécrite dans les comités de la Knesset de façon à la rendre “légale et solide face à un tribunal”.
L’organisation (partisane de gauche anti-Israël) B’Tselem “soutenue par des puissances étrangères” a annoncé qu’elle continuera à enregistrer les actions des soldats et qu’aucune “loi stupide” ne l’empêchera.
Le New Israel Fund (de gauche) (NIF) qui finance B’Tselem a affirmé que la loi (veut) museler les associations d’observateurs (partisans de gauche anti-Israël) qui utilisent la vidéo pour (dénigrer) les actions de l’armée israélienne. “En Israël, l’enregistrement vidéo (hostile) des opérations de police ou militaires est un important outil (de propagande islamo-gauchiste anti-Israël) pour les groupes (de gauche) défendant les droits de l’Homme (des terroristes) et les médias (de gauche)”, a précisé Daniel Sokatch, président du NIF.
“Cela fait partie des moyens (de propagande islamo-gauchiste) que les (médias de gauche) utilisent pour lancer des alertes sur les actions illégales des autorités.” (adapté de The Jerusalem Post, Gil Hoffman)
Albert Lévy : “Et si Israël gagnait la guerre des médias ?” (Et si on gagnait la guerre contre la défaite d’Israël dans la presse de gauche ?) L’échec de la communication médiatique lors des événements à la frontière de Gaza a montré combien la propagande mensongère des arabes était efficace, en comparaison de la communication d’Israël. Dans les années 70, dans Le Monde et dans tous les médias, on désignait le”Mont du Temple” par l’expression : “Mont du Temple” ! Par la suite, l’expression “Esplanade des mosquées” a remplacé le “Mont du Temple” dans tous les médias, de façon insidieuse, lente mais constante.
Et bien sûr le mot “Apartheid” correspond efficacement à la diabolique propagande ennemie d’Israël.
Parallèlement, la propagande (de la presse pro-arabe) a introduit dans les médias français un certain nombre d’expressions, qui se sont répandues partout, et qui peignent systématiquement le côté “Palestinien” comme bon et le côté Israélien comme “mauvais”. L’expression “Judée Samarie” est devenue “les territoires occupés”. Exploit remarquable pour la propagande (pro-)arabe car le mot “Judée” rappelle le mot “juif”. Cela rend alors difficile à nos ennemis de prétendre que la Judée n’est pas le pays des Juifs ! Nous déclarons que la Terre d’Israël appartient au peuple Juif mais nous avons transmis une grande partie de cette Terre d’Israël à l’Autorité Palestinienne. Y compris après la signature des accords d’Oslo, alors qu’il était parfaitement clair que Yasser Arafat n’avait jamais eu la moindre intention de faire une paix réelle et sincère.
Voilà pourquoi les terroristes “Palestiniens” sont devenus des “résistants” à l’occupation !
Il ne fait pas de doute que nous avons perdu une bataille médiatique. Pour user des mots du général de Gaulle, pourrons-nous “gagner la guerre de la communication” ? (Comme Trump,) je suis sûr que oui.
Dans la constitution du Likoud, au pouvoir depuis longtemps, on peut lire au chapitre des objectifs, je cite : “La sauvegarde du droit du peuple Juif sur la Terre d’Israël, droit éternel et incontestable, le peuplement, le développement et l’exercice de la souveraineté de l’État sur toutes les régions de la Terre d’Israël.”

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements