A Jérusalem, la chancellerie française n’a pas à rougir de l’antisémitisme de Roland Dumas !

Placeholder

Product Description

“25.000 inscrits, 1 bureau ouvert 4 heures par semaine”. Le communiqué publié il y a quelques jours sur la page de Meyer Habib est sans appel. Il dénonce le système imposé aux juifs par l’administration française basée à Jérusalem.
Le Consul Général de France à Jérusalem, le seul Consul au monde d’un pays avec le statut d’Ambassadeur d’un autre pays (mais qui n’existe pas), rendrait heureux les Roland Dumas, Paul Baudouin et autre Ministres français des affaires étrangères notoirement antisémites.
Pierre Cochard (le Consul) est arrivé dans la capitale de l’Etat juif il y a près de 2 ans, et malgré les espoirs que suscitaient sa venue, tout s’est effondré. Il se comporte pareil au pires ennemis “républicains” des Juifs.
Et l’exemple donné par Meyer Habib est flagrant. Lisez plutôt : “Vous avez été des dizaines, ces dernières semaines, à me faire part de l’accueil déplorable réservé au public au Consulat de France à Jérusalem. Hélas, ce n’est pas nouveau. La situation s’est même détériorée. Le Consulat continue de ne dédier qu’un seul bureau, une demi-journée par semaine, pour les certificats de vie, laissant les administrés, dont beaucoup de personnes âgées, attendre de longues heures dans des conditions humiliantes, souvent dans une chaleur insupportable.”
Quasiment tout est dit. On humilie nos parents qui ont décidé de vivre en Israël. Salle exigüe, chaleur étouffante, accueil non-poli… Dès que l’administration française de Jérusalem peut essayer de casser du Juif, elle le fait.
Et je ne parle même pas de la récente affaire de trafic d’armes par un chauffeur du consulat. Et je ne parle pas des diplomates français qui manifestent avec des terroristes à Bil’in tous les vendredis. Et je ne parle pas des diplomates qui frappent des soldats israéliens. Et je ne parle pas du non-respect des minutes de silence lors du jour de la Shoah au Lycée Français. Et je ne parle pas du financement par la France d’infrastructures illégales palestiniennes qui sont régulièrement démolies par Israël avant que la France ne condamne Israël (pour avoir respecté le droit international) !
Bref, on savait la politique de la France opposée à celle d’Israël, mais on se disait que le respect des Juifs était au moins un engagement de la République. Mais il n’en est rien.
En tant que Conseiller Consulaire, c’est à dire de “représentant élu des français d’Israël”, j’ai écrit plusieurs fois tant au Ministère à Paris qu’au Consulat à Jérusalem. Mais le fait que je sois élu “dans tout Israël à l’exception de Jérusalem” (car Jérusalem n’est pas Israël selon la France) fait que, bien trop souvent, ils esquivent nos questions et remarques.
Cet été, c’est le grand ménage dans la diplomatie française à Tel-Aviv, le Consul Général (Franck Vermuelen), sincère ami d’Israël, s’en va. Dès que le nouveau Consul sera en place, je m’engage à le rencontrer et à soumettre, une fois encore, les remarques de nos frères, nos cousins, et nos amis de Jérusalem. Puisque la France vomit les Juifs de Jérusalem, alors qu’ils soient au moins accueillis convenablement à Tel-Aviv. Qu’ils puissent venir y remplir leurs papiers, y faire leurs demandes, et être reçus normalement (avec des chaises, de l’eau, et de l’air conditionné).

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements