Le cas Halimi Quand le sang me monte à la tête !

Placeholder

Product Description

Quelle ne fut pas ma révolte de voir tant de personnes faire l’éloge de Gisèle Halimi qui a fait de sa vie une lutte systématique contre l’Etat d’Israël et en faveur de terroristes. La femme est libre de disposer de son corps comme elle veut. Là-dessus, il n’y a aucun commentaire contraire à faire. Toutefois, réintroduisons un peu d’éthique. Simone Veil a fait voter la loi « avortement » dans des cas particuliers de détresse de femmes. Ce sont les « féministes » comme Halimi qui ont fait de ce droit une promotion d’un avortement banalisé préparant finalement une dénatalité et ouvrant la porte à une immigration de remplacement et à l’abolition de la transmission d’acquis de la civilisation judéo-chrétienne. Deuxième coup de gueule ! Honte à elle et à tous ceux qui l’encensent ! Ils assassinent une deuxième fois, les victimes des attentats du FLN et palestiniens. C’est le cas de Gisele Halimi ! Qui était Gisèle Halimi ? Elle avait assuré en 2002 que le chef du Fatah en Cisjordanie Marwan Barghouthi était un
« homme de paix ». Pincez-moi ! Barghouthi l’assassin ! Barghouti le terroriste ! Chef de file du Tanzim, groupe paramilitaire du Fatah, il est arrêté en 2002 puis condamné par une cour civile israélienne à cinq peines de prison à perpétuité pour le meurtre de cinq personnes. Je n’ai aucune pitié pour celle qui a défendu celui qui a fait exploser la pauvre Gila Kessler en 2001. Je passerai sur les détails de la reconnaissance du corps de notre sœur. Paix à toi Gila Sarah Kessler ! Tu aurais 37 ans aujourd’hui… Tous ceux qui défendront cette femme devront en répondre devant l’Eternel pour le sang versé par Barghouthi. Ce genre d’individus abjects, je parle de Gisèle Halimi, qui tournent le dos à leur origine et à leur peuple et agissent avec haine contre lui sont légion. Ils se rangent aux côtés des ennemis du peuple juif et des antisémites intégristes qui développent une haine pathologique de l’Etat d’Israël. Ils sont de la lignée des apostats juifs de l’Inquisition et plus près de nous d’un certain Evgéni Primakov, membre célèbre du KGB soviétique, inventeur diabolique à la fin des années 60 du mensonge nommé
« peuple palestinien », dont le nom d’origine était Yona Finkelstein. Le prophète Isaïe avait annoncé il y a 2800 ans : « Tes propres destructeurs et ceux qui veulent ta perte sortiront de tes rangs ». Ceux-là tomberont dans les oubliettes de l’histoire à condition de faire notre devoir de mémoire. Halimi constitue le cas typique des juifs qui sont dans le déni de soi. Le français, pas tout le monde, vit dans le déni depuis 45 ans. Anesthésié par son déni, il ne peut voir que sa démocratie n’en a que l’enveloppe ! Le Grand Remplacement est bien avancé… Gisèle Halimi défendit, entre autres, la terroriste FLN Djamila Boupacha qui déposa 2 kilos d’explosifs à la brasserie de l’université d’Alger remplie alors de jeunes gens coupés brutalement de la vie et de l’amour !

S’inscrire a notre newsletter. Recevez nos dernieres news et evenements